Le KO palestinien (pourquoi)?

Publié le par elie

ESIC (european strategic intelligence and security center)

NOTE D


LA MISERE DE GAZA, ENGENDREE PAR

LE

FATAH ET VOULUE PAR LE HAMAS

Par

Jean-Charles Chebat

(Professeur à HEC Montréal)

Claire Gélinas-Chebat

(Professeur à l’Université de Québec à Montréal)

Germain Belzile

(Professeur à HEC Montréal)ANALYSE 04/08/2006

L’actualité montre quotidiennement les conditions misérables dans lesquelles vivent

les Palestiniens de Gaza, gouvernés par le Hamas depuis le début de 2006 et, pendant

dix ans jusqu’en 2004, par le Fatah de Yasser Arafat. Quelles sont les causes de cette

situation?

A)

Corruption systématique de l’AP et régression par

rapport à la période 1967-1994

Les Palestiniens vivent sous le gouvernement autonome de l’Autorité Palestinienne

(AP), depuis qu’Arafat et Rabin ont signé les accords de 1993. En mai 1994,

les

troupes israéliennes ont évacué Gaza (à l’exception de quelques localités qu’elles ont

quittées totalement depuis 2005).

triomphalement à Gaza; les administrations civiles et militaires

israéliennes y étaient alors dissoutes. Dès lors, les milliards de dollars

Le 1er juillet 1994, Arafat entrait

ont coulé à flot depuis l’Europe, le Japon et l’Amérique vers les

Palestiniens, milliards de dollars hélas interceptés par les dirigeants de

l’AP

qui se sont généreusement servi au passage.

Cette corruption sy

stématique de l’AP a ruiné les Palestiniens. Ceux-ci en

sont aujourd’hui au stade de misère dans laquelle les Égyptiens et les Jordaniens, qui

gouvernaient Gaza et la Cisjordanie de 1948 à 1967, les avaient laissé croupir. On se

souvient de la « petite phrase » de

1954 à 1970: «

résume clairement la politique de la

palestiniens ». Alors que des dizaines de millions de réfugiés européens de la Seconde

guerre mondiale ont été intégrés rapidement chez leurs frères européens,

dirigeants arabes sont par contre allés jusqu’à empêcher des

Gamal-Abdel Nasser, le dictateur égyptien deLes Palestiniens sont utiles aux États arabes comme ils sont ». CelaLigue Arabe à l’égard des «frèresles

organisations internationales de bâtir des installations décentes,

adaptées aux besoins des Palestiniens

Comme le montre le

College de l’Université de Londres (auteur du

.Dr Karsh, directeur du Mediterranean Studies au King’sArafat’sWar1), les Palestiniens de Gaza

et de la Cisjordanie avaient vu leur sort s’améliorer de 1967 (Guerre des Six

1994 (dat

israélienne, l’espérance de vie augmenta (de 48 ans en 1967 à 72 ans en

2000, 4 ans de plus que la moyenne des pays d’Afrique du Nord et du

-Jours) àe de la prise de pouvoir d’Arafat à Gaza): sous l’administration

Proche-Orient); la mortalité infantile décrut (de 60/1000 à 15/1000,

contre 64/1000 dans l’Irak de Saddam Hussein et 40/1000 dans l’Égypte

actuelle); la proportion de la population palestinienne possédant

l’électricité passa de 21% en 1967 à 85% en 1986; de même pour l’eau

courante,(16% en 1967 contre 85%

l’éducation des Palestiniens vivant sous l’occupation égyptienne à Gaza et

en 1986). Alors qu’avant 1967,

jordanienne en Cisjordanie se limitait aux écoles secondaires et

qu’aucune université n’y existait alors, sous l’administration israélienne,

en 1990 six universités palestiniennes formaient 16,500 étudiants. Le

taux d’analphabétisme était alors tombé à 14% (comparativement à 61%

en Égypte). Les Territoires administrés par Israël connurent aussi une

croissance économique exceptionnelle : de 1968 à 1991, le PIB/capita

passa de $165 à $1715 (contre $600 en Égypte et $1000 en Jordanie).

Telle est la situation léguée à Arafat en 1994. Cette année-là, la communauté

internationale, pressée d’aider les Palestiniens s’engagea à quelque dix milliards de

dons à

dictature et la misère.

Le ministre des Finances de Yasser Arafat,

Nashashibi

Cisjordani

gouvernement d’Arafat entre 1995 et 2000

l’AP. Puis la corruption s’est installée en système, avec ses corollaires: laSalam Fayad révéla à Karim, le représentant du Fonds Monétaire International à Gaza ete, l’ampleur et les modalités des transferts de fonds effectués sous le2. La plus grande partie de ces fonds

publics envoyés des Territoires de l’AP vers l’étranger transitaient par le

Investment Fund

Palestinian, dont la mission était de les « privatiser», selon l’expression de

Fayad. Dans une conférence de presse menée par Karim Nashashibi, et Adam

Bennett, chef de mission du FMI pour la Cisjordanie/Gaza, il fut révélé que

revenus étaient détournés du budget de

lesl’AP vers un compte spécial

contrôlé par Arafat et son principal conseiller financier

, Mohamed Rachid.

Nashashibi estime le détournement à 900millions de dollars US

3.

Ce n’est que la pointe de l’iceberg, en effet

:

1. l’AP aurait quelque 30 milliards de dollars dans ses comptes à l’étranger:

Eissa

Abdel, directeur de l’International Bank of Palestine, a annoncé en 2000 que

1

Grove, 2004

2

public »

Associated Press (samedi 20 septembre 2003) : « Yasser Arafat a détourné 900 millions d'argent

3

l’AP détenait 2 milliards de dollars US dans des comptes locaux et plus de

http://www.primo-europe.org/showdocs.php?rub=5.php&numdoc=Do-445019257

30milliards de dollars US dans des comptes étrangers

4.

2. L’AP a généré entre 8 et 14 milliards de revenus fiscaux:

En 1990, la CIA

estimait que l’OLP, la principale organisation palestinienne, générait

entre 8 et 14 milliards de dollars US grâce à la taxe de 5% sur tous les

Palestiniens travaillant en pays arabes

3. Le

.Sunday Telegraph a révélé (5 Décembre 1999) que l’AP possédait à Londres,

Paris et ailleurs en Europe, une richesse immobilière évaluée à 50 milliards de

dollars.

4.

d’une enquête du fisc français pour déterminer l'origine des quelque 9

Madame Soha Arafat, épouse de Yasser Arafat, fait actuellement l’objet

millions d'euros qui ont été versés sur ses comptes bancaires.

Selon le

Canard Enchaîné

de dollars canadiens), auraient été versés au cabinet du célèbre décorateur parisien

Alberto Pinto pour des raisons encore indéterminées par les enquêteurs

, souvent bien informé, 2 des 9 millions d'euros (environ 3 millions5.

5. La revue d’affaires américaine

hommes les plus riches au monde avec 300 millions de dollars

2004, l'Office européen de lutte antifraude (Olaf) dépêcha une mission à Jérusalem

pour enquêter sur d'éventuels détournements de fonds européens versés à l'AP.

Et tout ceci est bien connu des Palestiniens eux-mêmes depuis des années. Selon le

rapport du

Forbes classa Yasser Arafat parmi les6. En janvierPalestinian Authority Monitoring Institute sur la corruption publié en

1997, 326 des 866 millions de dollars du budget de l’AP ont été «

du budget

l’AP, la crédibilité d’Arafat auprès des Palestiniens était en chute libre

confiance en 1996 à 23% en 2000

coulés », soit 41%7! Ce n’est pas sans raison que dès 1994, date de son arrivée à la tête de: de 46% de6, selon les sondages de l’Université palestinienne

de Bir Zeit. Pour bien des Palestiniens, son surnom était celui de «

mini-Suharto ».

C’est pour dénoncer sa corruption qu’ont démissionné de son cabinet les Drs

Shafi, et Ashrawi

Abdul-. Le ministre de l’agriculture d’Arafat qui lui avait claqué la porte

au nez en 1999, avait alors déclaré à la revue

Palestinienne est devenue l’école de la corruption et Arafat est le

Green Left : «l’Autorité

directeur de cette école!

», opinion corroborée par 90% des palestiniens8

Israël a totalement évacué Gaza, démantelé toutes ses installations militaires, retiré

ses soldats, détruit toutes les implantations israéliennes et expulsé manu militari la

totalité de ses propres 7000 citoyens. Puis,

Israël de Gaza comme étant une frontière internationale. Gaza est devenu

le premier territoire palestinien indépendant qui ait jamais existé

Israël a défini la ligne qui sépare.

4

http://ww1.transparency.org/gb-archive/2004-mar-apr.html

5

0J:permanent.nouvelobs.com/societe/20040211.OBS4067.html+soha+arafat+alberto+pinto&hl=fr&g

l=ca&ct=clnk&cd=7

http://72.14.205.104/search?q=cache:ubQ-rY7KZ-

6

http://news.bbc.co.uk/2/hi/middle_east/3995769.stm

7

http://www.cmep.com/features.htm

Murray Kahl “Corruption within the Palestinian Authority”October 30, 1997.

8

B) Une occasionmanquée par le HAMAS

http://www.rfi.fr/actufr/articles/061/article_32965.asp

Le fait que les forces israéliennes aient quitté Gaza n’est pas pour le

Hamas (ou une bonne partie du Fatah), une opportunité de paix ou de

négociations avec Israël, seulement la preuve de la faiblesse de la part du

gouvernement d’Israël, un encouragement

terrorisme encore plus loin

à pousser la lutte armée et le. Ils ont utilisé le désengagement de Gaza pour lancer

encore plus de roquettes sur des cibles à l’intérieur même d’Israël

depuis le début de la 2

seule ville de Sderot,

: 1000 au totale Antifada dont 139 entre le 9 Juin et le 20 Juin 2006 sur la9. D’où l’actuelle opération israélienne dans Gaza. Que feraient

les États-Unis si des roquettes, étaient tirées par-dessus la frontière mexicaine? La

Grande-

missiles de l’ETA?

Bretagne si l’IRA tirait des missiles sur Londres? L’Espagne dans le cas de

Ici, on n’a pas affaire à une bande de terroristes prétendue non contrôlée,

ce qui dans le passé permettait à Arafat de déplorer les attaques sur des

civils israéliens

: il s’agit d’un terrorisme officiellementmené par le

premier ministre de l’AP. Il ne s’agit pas non plus d’utiliser l’excuse des

territoires « occupés »

l’ONU.

S’il doit y avoir une amélioration du sort des Palestiniens au plan

: il s’agit des territoires israéliens reconnus par

économique, social et sanitaire, elle passe par le nettoyage des

institutions palestiniennes

Palestiniens cherchaient des leaders qui mettent de l’ordre dans les affaires

. Le Hamas ne l’a certes pas fait, alors que les

publiques. Le Hamas a des objectifs militaires et terroristes : liquider Israël. Disciple

du

Hezbollah, téléguidé depuis la Syrie, le Hamas a contribué à l’échec total de la

gestion des Territoires.

Qu’a fait le Hamas de Gaza? Il avait là une occasion exceptionnelle de

montrer ce que peut faire un gouvernement palestinien responsable du

premier territoire palestinien de l’histoire à être indépendant

- ce que

n’ont jamais autorisé ni les Ottomans, ni les Britanniques, ni les

Égyptiens, ni les Jordaniens, bref, tous ceux qui ont gouverné les

Palestiniens avant les Israéliens. Le Hamas a-t-il tenté de remettre à flot

l’économie palestinienne? A

-t-il commencé à édifier l’État auquel ils

prétendent, à construire des écoles, des routes et des hôpitaux ? La

communauté internationale ne demandait qu’à les financer

généreusement, en contrepartie de quelques déclarations rassurantes

même ambigües

Le

contribue à la réussite du

Arabe. Cette misère et

.Hamas n’y a aucun intérêt. La misère de la population palestinienneHamas, selon la stratégie traditionnelle de la Liguele désespoir qu’elle génère leur apporte des troupes fraîches.

Encore une fois, les Palestiniens sont les victimes de leur propre leadership. Le

Hamas

grand frère iranien, tous

jamais, si ce n’est sous forme militaire et diplomatique. Ni l’un ni l’autre n’ont que

est manipulé depuis Damas par le dictateur syrien et, sans doute aussi par ledeux jusqu’au-boutistes, promettant de l’aide qui ne vient

9

nternational_news/ifique. Avec l’avalanche des pétrodollars, aucun pays arabe ou

indirectement le milliard de dollars pour payer leur fonction publique.

Palestiniens demeurent les victimes de leurs « frères

Les». Rien n’a changé

depuis 1947


http://www.amitiesquebec-israel.org/textes/Gaza.pdf.

faire de la gestion du bien-être quotidien des Palestiniens. On peut difficilement leur

en faire un grief spéc

musulman n’a trouvé le moyen d’envoyer aux Palestiniens, directement ou

http://www.mg.co.za/articlePage.aspx?articleid=274958&area=/breaking_news/breaking_news__i

Commenter cet article