Israël/palestine: pourquoi (victimes colonies paix) parceque.

Publié le par elie

Question de D. du Mardi 23 Novembre 2004
Bonjour,

J'ai bien aimé vos conseils sur l'éducation des enfants. Plein de bon sens et d'affection. Là où je me suis senti gêné par votre site c'est en lisant les nouvelles de l'actualité et vos commentaires.
En effet, à lire vos lignes, on sort troublé par la sélection des faits. Les enfants israéliens sont tués par des terroristes palestiniens. Bien entendu c'est vrai. Mais d'un autre côté vous ne mentionnez pas les enfants palestiniens tué par l'armée israélienne. Eux aussi existent, ont un nom et laissent des parents éplorés. Vous parlez des causes de l'Intifada en démontrant que la visite de Monsieur Sharon n'y est pour rien. Vous avez sans doute raison, elle n'est pas le fait déclencheur, ni le moteur de cette rébellion populaire.

En revanche vous écrivez que des colonies en bande Gaza et en d'autre lieux ont été la cible d'attaques. Pourquoi les israéliens continuent-ils à développer ces colonies ? Elles sont sûrement blessantes et outrageante et vont à l'encontre d'une paix respectant chaque peuple vivant dans cette région. Lorsque les Anglais avaient fait une telle chose cela avait engendré la guerre de cent ans...

Pour tout vous dire et pour conclure je sens une profonde contradiction entre cette recommandation: "Ne frappez pas un enfant de plus de 13 ans car il pourrait frapper son père en retour et c'est interdit par la Thora." et le fait de tuer par balle des enfants de cet âge dans l'autre camp. Inévitablement les frères et soeurs de ce dernier chercheront à frapper les pères israéliens en retour. Ne faites donc pas aux enfants d'autrui ce que vous ne feriez pas aux vôtres et semez la paix, elle sera certes longue à germer mais vous apportera tellement plus que son contraire.
Merci d'avoir pris la peine de me lire comme j'ai pris la peine de vous lire. (Loi du Talion) ;-)
Amicalement.
La réponse du Rav Ron CHAYA
Il est vrai que nous avons publié une liste d'enfants juifs victimes du terrorisme arabe afin de prier pour leur rétablissement. Nous n'avons pas eu l'écho d'une liste similaire dressée par les Palestiniens mais s'il en existait une, il n'y aucune raison pour que l'on ne prie pas pour eux.

Cela dit, il paraît difficile de mettre en parallèle les victimes palestiniennes et les victimes israéliennes. En effet, nos enfants sont les cibles civiles d'attentats aveugles. Les Israéliens n'ont jamais pris comme cible les enfants palestiniens. Ils n'ont que des cibles militaires et regrettent les pertes civiles. Si un enfant est en train d'attenter à la vie d'un soldat, ce dernier doit se protéger, et tirer sur lui, s'il le faut.

Quand un tel événement se produit, les Israéliens déclarent publiquement regretter la mort de l'enfant. La réaction arabe est toute autre : lorsqu'ils assassinent des enfants juifs, ils explosent de joie dans les rues. De plus, les Palestiniens mettent leurs fils en première ligne. Ces pauvres enfants sont des mercenaires et sont manipulés. Il est très malheureux de mêler des enfants à la guerre.

Sur le plan politique, si les Arabes avaient respecté les accords de 1948 dans lesquels l'ONU attribuait des territoires pour les Arabes, les colonies n'auraient pas existé. Mais une coalition des armées arabes a attaqué Israël. Ce dernier, par souci de sécurité, à développé des colonies, zones tampons destinées à protéger le jeune Etat.

D'après la Thora, la terre d'Israël nous appartient. Pendant 1000 ans, nous l'avons habité. Pour mieux comprendre la situation, il faut se replonger dans l'histoire (le texte ci-dessous circule sur Internet, nous n'en connaissons pas l'auteur, mais il résume assez bien la situation) :

« ISRAEL est devenue une nation en 1312 avant J.C, soit 2000 ans avant même la naissance de l'Islam.
Jamais aucune entité géographique et politique indépendante, aucun pays, ne s'est intitulée "PALESTINE" au cours de l'histoire. Par extension, aucun peuple ne s'est jamais appelé "PALESTINIEN".

Les arabes de la "région" du Moyen Orient dénommée "PALESTINE" n'ont commencé à s'identifier comme faisant partie d'un peuple "PALESTINIEN" que dans la 2ème moitié du 20ème siècle. Depuis la conquête juive de 1272 avant J.C, les juifs ont établi leur nation sur cette terre et la nation juive y a prospéré pendant 1000 ans, avec JERUSALEM comme capitale.

La présence juive sur la terre d'ISRAEL a été constante et ininterrompue pendant 3300 ans. JERUSALEM n'a jamais été la capitale d'aucun état arabe ou musulman. Même lorsque les Jordaniens occupaient JERUSALEM, ils n'ont jamais envisagé d'en faire leur capitale.

Durant la souveraineté Jordanienne sur JERUSALEM (19 ans), jamais un homme d'état arabe ne l'a visitée.

JERUSALEM est mentionnée plus de 700 fois dans le TANA'H, le livre saint du judaïsme.

JERUSALEM n'est pas mentionnée une seule fois dans le Coran.

JERUSALEM fût fondée par le ROI DAVID. Jamais MAHOMET n'a visité JERUSALEM.

Les juifs du monde entier prient en se tournant vers JERUSALEM.
Les musulmans pour prier tournent le dos à JERUSALEM.

LES REFUGIES JUIFS ET ARABES : Pendant la guerre Israëlo-Arabe de 1948, les arabes ont été encouragés à fuir ISRAEL par les leaders arabes et en particulier le grand Mufti de JERUSALEM, allié d' Hitler et son hôte à Berlin pendant la guerre 39-45.
Les appels radio du Mufti annonçaient clairement le massacre de tous les juifs se trouvant en ISRAEL lors de l'invasion imminente par les armées arabes, ainsi que celui des arabes qui auraient refusé de fuir et seraient considérés comme "collaborateurs".

Il est honnête de rappeler que certains arabes, qui en ont eu connaissance, ont également fui suite au massacre de 300 personnes dans le village de DEIR YASSIN perpétré en représailles par le groupe STERN suite à l'assassinat de plusieurs des leurs par des éléments du village.
70% des arabes ont ainsi quitté ISRAEL sans avoir jamais vu un soldat juif ou entendu parler de DEIR YASSIN. 450 000 arabes sont réputés avoir ainsi fui ISRAEL en 1948.
Subséquemment 650 000 juifs ont été contraints de fuir les pays arabes, à la suite de brutalités, de persécutions, d'exactions et de pogromes, faits largement occultés. Ce nombre doit être porté à 1 000 000 si on y ajoute les juifs d'Algérie, de Tunisie et du Maroc.
Les juifs vivaient dans ces pays parfois depuis 2000 ans et y possédaient des richesses dont ils ont été intégralement spoliés. Il est largement prouvé que les juifs étaient le véritable moteur économique des pays arabes jusqu'à leur expulsion.

Parler exclusivement du problème des "REFUGIES PALESTINIENS" est une distorsion intentionnelle et pernicieuse de l'histoire destinée à masquer le problème des "REFUGIES" au sens large, qui doit inclure les "REFUGIES JUIFS" et le problème des compensations faramineuses qu'ils sont en droit de réclamer. Mais un REFUGIE JUIF a probablement moins de droits qu'un REFUGIE ARABE, dans l'esprit des bonnes âmes qui vilipendent ISRAEL.
Les réfugiés arabes ont été INTENTIONNELLEMENT parqués dans des camps par leurs "frères arabes" dans les pays dans lesquels ils avaient fui, afin de servir d'arme politique. Ils n'ont jamais été intégrés dans leurs pays d'accueil malgré l'immensité des territoires arabes non utilisés et les fabuleuses richesses dérivées des revenus pétroliers dont ils disposaient et disposent encore.

Sur les 100 000 000 de réfugiés dans le monde depuis la 2eme guerre mondiale, le groupe des réfugiés dit "PALESTINIEN" est le seul qui n'ait jamais été absorbé par les siens.

Les réfugiés juifs, rescapés des camps de la mort Hitlériens dans un premier temps, puis de plus de cent autres pays ont été intégralement absorbés en ISRAEL, un pays plus petit que l'état du New Jersey, couvrant 0,8% de la région dite du "Moyen Orient" ou dans d'autres pays d'accueil, ou ils se sont intégrés en participant au développement de leur nouvelle nation.

PROTECTION ET DROITS RELIGIEUX : Lors de la domination Jordanienne sur JERUSALEM, l'intégralité des lieux saints juifs ont été profanés et détruits. 58 synagogues, pour certaines d'une valeur architecturale et sacrée inestimables ont ainsi été anéanties. Les tombes juives arrachées des cimetières ont été utilisées pour paver les routes et construire les urinoirs publics. (Cimetière du mont des oliviers entre autres).

Témoin de cette ignominie, l'ONU est curieusement restée silencieuse
, elle si prompte à condamner ISRAEL en toute occasion. La vérité ne fût connue qu'en 1967 après la guerre des 6 jours. Les juifs ont été interdits d'accès à leurs lieux de culte les plus sacrés en territoire arabe et en particulier à JERUSALEM. Politique d'apartheid largement entérinée par l'ONU présente dans la ville. Sous la juridiction ISRAELIENNE, tous les lieux de cultes, musulmans ou chrétiens ont été préservés, protégés et sont totalement libres d'accès pour toutes les religions. Sur les 175 résolutions votées par le Conseil de Sécurité de l'ONU avant 1990, 97 l'ont été contre ISRAEL….
Sur les 690 résolutions votées par l'Assemblée Générale des Nations Unies avant 1990, 429 l'ont été contre ISRAEL….. »

En espérant que cette lettre vous aura apporté quelques éléments de réponse, nous vous prions, cher Monsieur, de bien vouloir recevoir l'expression de nos meilleurs sentiments.
http://www.leava.fr/questions-reponses.php?aff=2&id=8

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article