Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

New concept: "la Terre en échange de la Paix médiatique".

Publié le par mai_si

---------
Mais de toute facon, qui se soucie de la réalité?
Les mensonges sur Israël font tellement meilleure presse!
---------
 7. Mensonges ! Mensonges ! Mensonges Auteur: Michael L. BROWN, 
 
Beaucoup d’histoires étranges ont été racontées à propos des Juifs, mais la plus étrange de toutes est celle du Juif errant...

Est-ce seulement une légende tout à fait inoffensive ? Non, pas vraiment !

  • Beaucoup d’histoires étranges ont été racontées à propos des Juifs, mais la plus étrange de toutes est celle du Juif errant...

Selon la légende, un homme juif frappa ou rabroua le Fils de Dieu alors qu’Il était en chemin pour Golgotha : pour le punir de son irrévérence, le Seigneur le condamna à errer sur la terre jusqu’à Son second Avènement !

Est-ce seulement une légende tout à fait inoffensive ? Non, pas vraiment !

En effet, des milliers de personnes, particulièrement dans l’Europe du Moyen Âge, croyaient à la véracité de cette histoire.

Des gens ont rapporté avoir vu le Juif errant en personne en de nombreuses occasions !

Ainsi, il aurait été vu en 1223 par des pèlerins traversant l’Arménie ;
il serait apparu dans une église d’Allemagne en 1542 et,
selon des traditions locales, il serait passé
à Lübeck (1603),
à Paris (1604),
à Bruxelles (1640),
à Leipzig (1642),
à Munich (1721)
et à Londres (1818) !

Il a été connu sous différents noms, tels que :

- Ahasuerus,
- Cartaphilus,
- Buttadeus,
- Boutedieu,
- Votadio
- et Juan Espera en Dios,

pour n’en nommer que quelques-uns. L’imagination antisémite est assez créative !

Un livre allemand très célèbre, écrit sur ce Juif errant à partir de sa supposée visite à l’église en 1542, a été traduit ou paraphrasé en français, danois, estonien et italien... 1

Pourquoi un tel intérêt pour une histoire aussi absurde ?

C’est simple : cette histoire permettait de concrétiser le point de vue de l’église sur le peuple juif : il était coupable, en tant que nation, de la crucifixion de Jésus.

Par conséquent, les Juifs devaient être continuellement

errants et vagabonds,
sans abri, persécutés et dans la souffrance,
attestant de cette façon la vérité du message de l’Évangile.

Les Juifs sont maudits et les chrétiens sont bénis...
preuve que la chrétienté a raison !

 

L’histoire du Juif errant devrait nous révéler une évidence que Satan connaît depuis longtemps : si vous racontez des mensonges - détestables, incroyables, ridicules et pleins de venin, et si vous les racontez assez longtemps et assez haut - surtout s’ils concernent des Juifs - une grande partie de l’église, ainsi que le reste du monde, vous croira !

Adolphe HITLER fit observer que « la majorité du peuple... est plus facilement victime d’un gros mensonge que d’un petit ! »

 

  • En 1348-1349, la peste noire ravagea l’Europe, rayant environ un tiers de la population.

Qui était à blâmer ?
Mais les Juifs bien sûr !
Pourtant, le fait que la peste noire ait aussi tué des multitudes de Juifs n’a semblé étonner personne...

Réfléchissez un peu : comment les Juifs auraient-ils pu exécuter un plan de destruction à une si grande échelle ?

Eh bien ! ils auraient secrètement contaminé les puits avec une mixture empoisonnée composée d’araignées, de lézards et de cœurs de chrétiens mélangés à des éléments sacrés de la Sainte Cène...

Des centaines de milliers de « chrétiens » ont cru ce mensonge.

Le résultat ?

Des milliers de Juifs furent massacrés par les foules en colère, et « des enfants juifs de moins de sept ans furent contraints à être baptisés et élevés en « chrétiens », après l’assassinat de leurs familles. »

Mais quelle était la « preuve » de la culpabilité de ces Juifs ?
Eh bien ! certains d’entre eux « confessèrent » leur crime sous la torture, mais aucune preuve ne put être apportée !

 

  • Puis, on les a accusés de désacraliser l’hostie... PRAGER et TELUSHKIN en citent quelques exemples :

- « En 1215, le quatrième Concile de Latran accepta la doctrine de la transsubstantiation et en fit un dogme officiel de l’église. Ce dogme affirmait que l’hostie utilisée à la messe était miraculeusement transformée pour devenir le Corps de Jésus...

Cette croyance dans la doctrine de la transsubstantiation conduisit à la torture et au meurtre de milliers de Juifs. Voyons, puisque Jésus était ramené à la vie à travers l’hostie, les Juifs, qui déjà L’avaient crucifié, ne souhaitaient-ils pas Le torturer et Le tuer à nouveau ? ?

- En 1243... la communauté juive de Berlin toute entière fut brûlée vivante pour avoir soi-disant torturé une hostie...

- A Prague, en 1389, la communauté juive fut collectivement accusée d’avoir attaqué un moine portant une hostie. Des foules de « chrétiens » entourèrent le quartier juif et sommèrent les Juifs de choisir : le baptême ou la mort ! Trois mille Juifs refusèrent d’être baptisés et furent assassinés.

- A Berlin en 1510, 26 Juifs furent brûlés et deux décapités pour avoir, selon le rapport, désacralisé l’hostie.

- Une accusation de désacralisation d’hostie fut rapportée aussi tard qu’en 1836 en Roumanie. » 4

 

  • Il est probable que le mensonge le plus répandu jamais dit à travers les âges au sujet des Juifs, et celui auquel on a le plus cru, est l’accusation de meurtre rituel... 5

L’histoire est toujours la même : un groupe de Juifs kidnappe un enfant chrétien (souvent avant Pâques), le torture, le tue (souvent par crucifixion) et, en général, boit de son sang. Bien sûr, le sang qui reste est aussi utilisé : ils s’en servent pour faire des matzoh (pains sans levain) de la Pâque !

Comme on peut s’y attendre, la seule « preuve » du crime est toujours la même : « l’aveu » des Juifs sous la torture.

Voici un récit typique :

« Le 26 avril 1343, une accusation de meurtre rituel est portée contre les Juifs de Germersheim, en Allemagne. Sur cette accusation, toute la communauté juive de la ville est brûlée sur le bûcher. »

Dieu seul sait combien de Juifs ont perdu la vie à cause de cette infâme calomnie concernant le rituel du sang ! Les chiffres s’élèvent sûrement à des dizaines de milliers. Et Dieu seul sait combien de gens - musulmans, athées et « chrétiens » - croient encore ce mensonge aujourd’hui !

Il circule depuis plus de deux mille ans !

Dans sa forme « païenne » la plus ancienne, ce sont les Romains qui l’ont répandu.

Ce mensonge a fait le tour du monde : une ballade (inspirée par cette calomnie concernant le rituel du sang des Juifs) a été récemment trouvée dans un livre de chansons folkloriques dans le massif d’Ozark en Arkansas, 8 tandis qu’un livret publié à Birmingham en 1962 ajoutait foi à l’accusation des meurtres rituels perpétrés par des Juifs.

 

Examinons un peu ces faits écœurants :

- Selon l’historien de l’église James PARKES :

« Il y a plus d’accusations de meurtre rituel par les catholiques et les orthodoxes, dans l’est de l’Europe Centrale, entre 1880 et 1945 que dans tout le Moyen Âge... »

- L’accusation de meurtre rituel a aussi été utilisée par les Nazis :

« Le numéro du 1er mai 1934 du journal nazi « Der Stürmer » était entièrement consacré au meurtre rituel juif, et les autres éditions hebdomadaires du journal comportaient fréquemment des illustrations de rabbins suçant le sang d’enfants allemands.

- Dans les années 1960 et 1970, la calomnie du meurtre rituel fut répandue par une éminence financière du monde arabe, feu le roi FAYSAL d’Arabie Saoudite. En de nombreuses occasions, FAYSAL a informé des journalistes que les Juifs célébraient annuellement la Pâque en assassinant un non-Juif et en consommant son sang. » 11

- Plus récemment, Mustafa TLAS, le Ministre de la Défense et Premier Ministre adjoint de Syrie, a écrit un livre intitulé LE MATZAH DE SION, ressuscitant « une histoire concernant les Juifs de Damas qui, en 1840, auraient tué deux chrétiens afin d’utiliser leur sang pour fabriquer du matzah. Le livre a été traduit en allemand et adapté pour la télévision koweitienne. »

- Les métastases de ce cancer continuent à se répandre. Le 8 février 1990, à Genève, pendant la réunion de la Commission des Droits de l’Homme des Nations Unies, Nabila SHAALAN, second membre de la délégation syrienne, a pressé les autres membres de la commission de lire LE MATZAH DE SION, qu’elle estimait être « un livre de valeur confirmant le caractère raciste de Sion ». Personne dans l’assemblée ne l’a reprise pour cette suggestion.

 

Et nous, nous devons nous poser la question :
« Serions-nous victimes d’un quelconque gros mensonge envers les Juifs ?»

 

Voici quelques autres mensonges que vous risquerez d’entendre, certains étant encore plus monstrueux :

 

  • « La Shoah n’a jamais eu lieu ! Ce n’est qu’une une invention sioniste destinée à influencer l’opinion du monde. »

- Cependant, des livres savants (et même des travaux universitaires), cherchant à nier la Shoah, sont écrits, en dépit de quantités de preuves documentaires inattaquables (incluant des séquences de films authentiques) et des témoignages de dizaines de milliers de témoins oculaires, dont beaucoup sont encore vivants aujourd’hui. Cette tragique supercherie se répand à travers l’Europe, le Moyen-Orient, l’Orient, l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord (autrement dit, dans le monde entier.)

- Un auteur évangélique aux États-Unis semble ajouter foi au fait que le chiffre communément accepté de pertes juives dans la Shoah (c’est-à-dire 6 000 000) est « une exagération démesurée »

- Et un évêque de l’église catholique traditionaliste récemment formée au Québec, a déclaré que la Shoah « pourrait être un très gros mensonge. »
Il se peut que ces « chrétiens » n’aient jamais lu les œuvres écrites par les survivants de la Shoah. Pourtant plusieurs fois, les dédicaces de ces œuvres commencent par ces mots : « En mémoire de ma grand-mère, mon père, ma mère, ma femme, mes deux filles (âgées de huit et onze ans) et mes trois fils (âgés de quatre, six et quatorze ans). Tués par les Nazis en 1943. »

Pourrait-il y avoir un mensonge plus horrible que celui-là ?

Oh ! si seulement cela n’avait pu être qu’une exagération ou un très gros mensonge !

 

  • « Les Juifs contrôlent toutes les banques et tout l’argent.

Ils sont responsables des problèmes économiques du monde entier. »

- Les Juifs constituent moins de 0,003% de la population mondiale (13 millions sur 5,5 milliards) et ils ne contrôlent certainement pas les vastes sommes d’argent arabe émanant des riches pays pétroliers du Golfe...

- Dans certains des pays où on les accuse, il n’y a pratiquement aucun Juif.

Pour donner un exemple flagrant, plusieurs « best-sellers » au Japon rendent les Juifs responsables des problèmes économiques du pays. Le fait que la plupart des Japonais n’aient jamais rencontré un Juif de leur vie (moins de mille Juifs vivent au Japon) n’a pas empêché cette invention dangereuse d’infecter l’opinion publique. Elle a même un soutien politique, Aisaburo SAITO, un membre de la législature japonaise, qui a écrit :« Le secret du pouvoir juif pour contrôler le monde. »

 

  • « Les Juifs travaillent secrètement avec les communistes - ou... avec les fascistes, ou... avec les socialistes, ou... avec quiconque que nous n’aimons pas en ce moment ! »

Ainsi, d’après ces stupidités, le Kremlin et la Knesset seraient de mèche !

- Il est vraiment regrettable pour les Juifs qu’ils soient toujours ouvertement persécutés et massacrés par les nations qu’ils sont censés manipuler - alors qu’ils dominent soi-disant de façon occulte la politique mondiale !

- Il est vraiment regrettable pour les Juifs qu’ils soient toujours la cible des media - alors qu’ils sont censés contrôler les media internationaux !

- Il est vraiment regrettable pour les Juifs qu’ils soient soi-disant totalement divisés en factions opposées et en idéologies conflictuelles - alors qu’ils ont dans leurs rangs beaucoup de gens influents et haut-placés ! Il y a des dirigeants juifs à gauche et des dirigeants juifs à droite. Tout ce qu’il faut pour une conspiration mondiale !

Mais soyons réalistes !

Si des gens peuvent croire que les Juifs sont responsables de la peste noire et coupables d’utiliser du sang chrétien dans leur pain azyme, ils peuvent aussi croire ces stupidités de domination du monde !

 

  • Cela ne devrait pas nous surprendre que le livre « Les Protocoles des Sages de Sion » (une pure invention, jugée par les érudits comme étant « des inepties ridicules et immorales ») soit redevenu populaire.

Ce livre, grand favori des antisémites pendant le siècle dernier, met vraiment les choses au clair : trois cents rois juifs secrets conquerront le monde et amèneront toute l’humanité sous l’influence du Dieu hindou Vishnou !!

Des gens lisent réellement ce livre aujourd’hui.
Et ils croient ce qui est écrit !

En fait, selon un rapport récent, tant « Le Protocoles des Sages de Sion » que « Mein Kampf » d’HITLER étaient des lectures obligées pour tous les membres de l’Armée rouge.

 

  • « Les Juifs d’aujourd’hui ne sont pas de vrais Juifs. Ils sont en fait des européens qui se sont convertis au judaïsme. D’autres variantes de cette notion incluent la croyance que les Juifs d’origine étaient tous des Noirs. » D’une manière ou d’une autre, cette information stupéfiante a échappé aux plus grands historiens du monde pendant des siècles, sans compter qu’elle pose des questions relativement importantes.

Depuis quand est-ce populaire d’être juif ? Quand, dans les quinze cent dernières années, la conversion au Judaïsme a-t-elle été dans le vent ?

Cependant, si la plupart des Juifs d’aujourd’hui sont des convertis - y compris tous les Juifs ashkénazes - la conversion au judaïsme a vraiment dû être chose courante depuis des décennies !!!

Et... comment se fait-il que ces Juifs aient pu oublier - pendant les périodes de persécution - qu’ils n’étaient pas du tout des Juifs, des Juifs de sang ? Hitler l’a oublié aussi...

Les Juifs européens ont été massacrés durant l’époque nazie pour la seule et unique raison de leur appartenance à la race juive, la conversion ou l’assimilation n’entrant absolument pas en ligne de compte. Et certaines personnes voudraient nous faire croire que ce n’étaient pas de véritables Juifs ?!

 

  • Il y a des écrivains aujourd’hui qui font allusion à la conversion des Khazars au huitième siècle. Ils prétendent que la plupart des Juifs européens descendent de ce peuple.

Bien sûr, si beaucoup d’entre eux s’étaient vraiment convertis, Dieu les aurait acceptés comme Juifs, tout comme il a accepté Ruth : est considéré comme Juif, quiconque est né de parents juifs ou bien celui qui s’identifie au peuple juif par la conversion.

Mais l’histoire nous dit que la conversion des Khazars au judaïsme n’a pas été parfaite et complète, la plupart des conversions ont été limitées à la famille royale. Seul un nombre réduit des Khazars a été en fait intégré, par petits groupes, dans la communauté juive européenne. Au quatorzième siècle, ces convertis Khazars auraient pratiquement disparu. Quelques-uns se sont plus tard convertis au christianisme ou à l’islam.

Et qu’est-il arrivé aux vrais Juifs, ceux qui sont sensés avoir fait des prosélytes ?

Étaient-ils réellement des Juifs noirs qui ont infiltré l’Europe secrètement (comme des bombardiers furtifs non détectés par les radars de l’Histoire...) et ont converti des masses de non-Juifs, puis se sont ensuite évanouis dans la nature ? Quelle idée saugrenue !

 

Mais cela ne s’arrête pas là !

 

  • Selon cette théorie, il y a eu de nombreux mariages mixtes entre Juifs et non-Juifs, les non-Juifs s’assimilant ainsi à la société juive.

Or, c’est à l’opposé de ce qui se passe normalement quand des Juifs se marient avec des non-Juifs. Ce sont les Juifs qui s’assimilent à la société non-juive.

Bien sûr, les historiens nous disent que certains non-Juifs sont entrés dans la société juive par conversion et mariages mixtes, mais ce pourcentage est incroyablement bas.

Cependant, pourquoi la vérité historique devrait-elle barrer la route à un gros mensonge ?

 

  • Cette notion que les Juifs d’aujourd’hui ne sont pas les vrais Juifs sert un but intentionnel.

Elle permet à quelqu’un comme Louis FARRAKHAN de mépriser les Juifs européens et américains, tout en niant être antisémite, puisque, à ses yeux, ces Juifs ne sont pas sémites !

Dommage que ce pauvre WAGNER, compositeur d’opéras allemand du dix-neuvième siècle, n’ait pas été au courant de tout cela !! Il se plaignait de la chose suivante :

« La culture n’a pas réussi, malgré deux mille ans de relations avec les nations européennes, à déraciner l’obstination spécifique de la nature juive quant au mode d’expression sémite. »

En d’autres termes, l’Europe civilisée n’a pas pu guérir les Juifs de leur nature sémite ordinaire !

Les Juifs ne sont pas vraiment des Juifs !
Quelle perversité diabolique !
Comme le diable ne peut pas exterminer les Juifs, il va simplement prétendre qu’ils n’existent pas !

 

Encore une fois, les Juifs sont maudits s’ils font quelque chose et maudits s’ils ne le font pas... Ils sont fautifs parce qu’ils sont sémites ou bien ils sont fautifs parce qu’ils ne le sont pas !

Dans chaque génération, Satan a cherché à détruire le peuple juif à travers

l’assimilation.

Dans la dernière génération, il a ajouté une nouvelle arme à son arsenal :

l’extermination.

Puisque cela n’a pas réussi et qu’il n’a pas pu se débarrasser complètement d’eux, il a décidé d’essayer autre chose :

la désinformation.

 

 

  • « Non seulement le Talmud ferme les yeux sur les brutalités envers les enfants, la bestialité et d’autres formes d’immoralité, mais en fait, il les approuve ! »

Jésus, comme les Apôtres d’ailleurs, n’a jamais accusé les chefs du peuple juif de tels péchés (même des pires) et l’Histoire juive témoigne exactement de l’opposé de cette calomnie sans fondement.

Il est universellement reconnu que les communautés juives pratiquantes ont un taux extraordinairement bas de criminalité, d’immoralité sexuelle et de perversion.  Cependant ces faits bien connus n’ont pas empêché des auteurs chrétiens récents de déformer complètement le Talmud, prenant des citations hors du contexte et présentant les rabbins talmudiques comme pervers.

Au fait, si vous voulez comprendre ce que dit le Talmud, vous devriez toujours vous adresser à un rabbin et certainement pas à une personne remplie de sentiments anti-juifs.

Il est également étrange qu’on puisse accuser ces mêmes rabbins d’être à la fois de stricts légalistes et des libertaires sensuels !

 

  • Mais il y a un ultime mensonge qui est encore pire !

Une vidéo chrétienne à grande distribution dit que l’église médiévale persécutait les Juifs religieux parce que ces chrétiens d’une haute moralité ( !) étaient offensés par les perversions sexuelles des Juifs dégénérés.

Quelle invention démoniaque !

Ce ne sont pas les rabbins qui sont pervers, c’est cette réécriture de l’Histoire qui l’est !

« Toutes les nations arabes aiment la paix. Leur seul sujet de plainte envers les Juifs est survenu quand les sionistes impérialistes ont volé leur terre en 1948. En fait, ces Juifs occupent aujourd’hui un territoire volé ! »

Pour le moment, laissons de côté le fait que le Dieu Tout-Puissant a promis la Terre à Son Peuple Israël pour toujours.

Si vous ne croyez pas cela, peut-être que, là aussi, vous avez gobé un mensonge ! Si vous vous posez sincèrement des questions, continuez à lire ce livre...

Nous allons revenir sur ce point plus tard.

 

  • Les Juifs ont-ils vraiment volé la terre arabe ?

Leurs péchés contre les Arabes étaient-ils encore plus grands que les péchés de l’Amérique contre la population native indienne ? Les sionistes sont-ils responsables du déplacement des Palestiniens ?

Michael COMAY souligne que :

« En 1948, juste avant que le retrait britannique de Palestine commence, 9 % de la terre appartenaient à des Juifs, 3 % à des citoyens nationaux arabes vivant dans le pays, 17 % étaient de la terre arabe abandonnée et les 71 % restants étaient Terre d’État ou de la Couronne, assignée au gouvernement britannique mandataire et par la suite à l’État d’Israël. »

 

- Bien que les Juifs, nouvellement installés dans leur ancienne patrie, aient accepté avec prudence les frontières définies par les Nations Unies - des frontières essentiellement indéfendables - ils ont été attaqués par cinq états arabes voisins le jour-même où Israël a annoncé son indépendance.

Les nations arabes environnantes ont commis les premiers actes de guerre en 1948, 1956, 1967 et 1973, et l’OLP a frappé en premier avant l’invasion du Liban en 1982.  C’était plus de trente ans avant que l’Égypte ne devienne le premier pays arabe voisin à conclure un traité de paix avec Israël.

En d’autres termes, les nations arabes sont continuellement demeurées en état de guerre déclarée avec Israël, ne lui reconnaissant même pas le droit d’exister.

Pensez à ce que vous ressentiriez si vous deviez vivre dans un tel voisinage 24 heures sur 24 !

 

- Plutôt que de rester dans le pays et vivre avec les Juifs, des dizaines de milliers d’Arabes ont choisi de fuir pour un temps bref et de revenir lorsque leurs frères auraient fait partir les Juifs.

Le professeur David RAUSCH note qu’en de nombreuses occasions - en 1948 - le Haut Commandement arabe a déclaré aux Palestiniens :

« Un canon ne sait pas faire la différence entre un Juif et un Arabe. Quittez le pays pendant deux semaines et vous reviendrez victorieux ! »

Plus de quarante ans plus tard, ces Palestiniens sans nation attendent toujours la victoire arabe sur l’État juif...

 

- Tous les groupes de libération palestiniens -Fatah, Saika, le FLP, le PFLP, le PFLP-CG, le DFLP et l’OLP - ont énoncé clairement leur but : la formation d’un État palestinien n’est que le premier pas vers l’éviction complète des Juifs hors du pays.  Ce sont ces mêmes groupes qui ont provoqué et rendu publique l’Intifada.

Leur but est aujourd’hui encore le même.

Cela ne signifie pas que tous les Arabes soient des bellicistes ou que tous les Israéliens soient des colombes. Mais Israël n’éprouve pas de plaisir à dépenser plus de 20 % de son budget très serré pour la défense. Qui le ferait ?

L’URSS, qui exportait ses marchandises militaires à travers le monde, ne dépensait que 15 % de son budget pour la défense ; les États-Unis ne dépensent actuellement que 6 %.

 

- Et n’oublions pas ce qu’Israël a réalisé au nom de sa Terre...

Pendant des siècles la terre de Palestine était dans une large mesure un terrain vague inculte et marécageux. Mais les pionniers juifs ont drainé les marais infestés de malaria - souvent au péril de leur vie - et ont fait de la terre ce qu’elle est aujourd’hui : un paradis de l’agriculture !

Quelqu’un a-t-il remercié les Juifs pour cela ?

 

Les croyants ont besoin d’entendre la vérité concernant la création d’un État palestinien afin de pouvoir prier et agir en vérité.

Si nous les croyants, nous ne prenons pas position pour ce qui est juste, qui le fera ?

Voici quelques éléments que nous devrions connaître :

- C’est un fait qu’Israël a accepté le découpage du pays en un État israélien et un État palestinien en 1948 ; les nations arabes ne l’ont pas accepté...

- C’est un fait que ce qu’on appelle la Cisjordanie (la Judée et la Samarie) et la bande de Gaza étaient sous le contrôle de la Jordanie et de l’Égypte jusqu’en 1967. Aucun de ces pays n’a fait un effort pour former un État palestinien pour les réfugiés.

- C’est un fait que les nations arabes sont capables d’absorber les Palestiniens dans leur propre pays, mais jusqu’à présent elles n’ont fait aucun effort en ce sens.

 

  • Le problème des réfugiés palestiniens n’est vraiment pas obligé de perdurer !

- Après la création d’Israël, 800 000 Juifs ont quitté des Pays arabes, contre 600 000 Arabes palestiniens qui ont quitté Israël pour des Pays arabes. Ces Juifs ont laissé derrière eux des biens estimés à cinq fois le montant des biens abandonnés par les réfugiés arabes en Israël.

L’État juif, 640 fois plus petit que le monde arabe, et n’ayant qu’un cinquantième de sa population, a absorbé avec succès la plupart de ses réfugiés juifs.

 

- Pourquoi les nations arabes n’ont-elles pas absorbé les Palestiniens ?
Pourquoi certaines de ces nations ont-elles dépensé des centaines de millions de dollars pour soutenir l’activité terroriste palestinienne et seulement des dizaines de millions (au mieux !) en aide humanitaire aux Palestiniens ?

Ralph GALLOWAY, ancien chef de l’Agence des Œuvres de Soulagement des Réfugiés Palestiniens des Nations Unies, écrit :

« Les États arabes ne veulent pas résoudre le problème des réfugiés
Ils veulent garder la plaie ouverte, en tant qu’affront aux Nations Unies et qu’arme contre Israël. Les dirigeants arabes ne se soucient pas que les réfugiés vivent ou meurent. »

 

- Sous le contrôle israélien, la qualité de vie des Palestiniens vivant dans ce qu’on appelle les Territoires Occupés (la Judée et la Samarie ainsi que la bande de Gaza) s’est nettement améliorée.

En fait, certains Palestiniens

« disent carrément qu’Israël les traite mieux que quiconque dans cette région. Au moins ils ne vous ennuient pas tant que vous ne les ennuyez pas - dit Hanifi YOUNES, un Palestinien vivant au Koweït - Leurs idéaux démocratiques nous protègent. Mais dans les Pays arabes, ils nous maltraitent comme des êtres inférieurs. »

- L ’espérance de vie est passée de 48 ans à 62 ans,
- la mortalité infantile a chuté (particulièrement en Judée et en Samarie) ;
- la surpopulation a été réduite,
- et même les commodités modernes sont beaucoup plus accessibles.

Pour ne donner que deux exemples :
- en 1967 seuls 3 % des habitants de la bande de Gaza avaient des réfrigérateurs ou des cuisinières ;
- au milieu des années 1980, 77 % avaient des réfrigérateurs et 87 % des cuisinières.

 

- Quant au soi-disant expansionnisme agressif du minuscule État juif, le fait est qu’Israël a rendu 91 % de la terre occupée à la suite de la Guerre des Six Jours.

Certains prétendent qu’il y aurait la paix au Moyen-Orient si seulement Israël rendait plus de territoire : c'est le concept de « la Terre en échange de la Paix » ; mais la vérité est que les Arabes s’entretuent depuis des décennies, sans qu’Israël ne soit impliqué !

 

- En fait, les nations arabes ne se sont même pas unifiées depuis qu’Israël est devenu un État :

« L’histoire du monde arabe depuis 1948 est marquée par le meurtre, la subversion, les coups d’état, les persécutions, les guerres civiles, la haine et l’effusion de sang. Des centaines de milliers d’Arabes ont été assassinés par d’autres Arabes. Plusieurs centaines de dirigeants, présidents, rois, ministres, dirigeants religieux et autres dignitaires, ont été assassinés. A diverses reprises les armées arabes se sont affrontées et ont causé des dizaines de milliers de victimes. »

Même Abd Alhalim KHADDAM, le ministre des Affaires Étrangères syrien, a admis en 1980 :

« Si nous regardons une carte du monde arabe, nous pouvons difficilement trouver deux pays en paix... Nous pouvons difficilement trouver deux pays qui ne soient pas, soit en état de guerre, soit sur le sentier de la guerre. »

Et le roi HUSSEIN de Jordanie, parlant de la guerre civile au Liban avec ses milliers de morts arabes, a fait la remarque suivante :

« On peut voir aujourd’hui que les Arabes eux-mêmes, citoyens du même pays, sont non seulement incapables de coexister, mais qu’ils mènent une guerre fratricide, de jour comme de nuit. »

L’invasion du Koweït par Saddam HUSSEIN et l’agression syrienne au Liban sont les exemples les plus récents du conflit arabe interne.

 

La plupart des conflits dans la région ne sont même pas en relation avec les conflits judéo-arabes.

Mais de toute façon, qui se soucie de la réalité ?

Les mensonges sur Israël font tellement meilleure presse !

 

Alors la liste des mensonges s’allonge encore et toujours :

  • Dans la dernière décennie Steve COKELY, un adjoint au maire de Chicago, a accusé les docteurs juifs d’injecter le virus du SIDA aux Noirs,  tandis qu’un tract circulant dans certains lycées français accusait des « mercenaires israéliens » de donner le SIDA à de jeunes femmes françaises !
  • En Russie, un écrivain nationaliste a prétendu que les Juifs (et les francs-maçons) préparaient les enfants russes à une vie de débauche en les nourrissant régulièrement de yaourts contenant au moins 1,5 % d’alcool...
  • Au Mexique, un groupe néo-nazi a prétendu que les Juifs visaient à la domination spirituelle mondiale en infiltrant des « prêtres et popes juifs dans l’église catholique. »
  • Et pour en revenir aux États-Unis, un candidat au Congrès du New Jersey a dit que les efforts du Département de la Justice, dirigés contre les criminels de guerre nazis, étaient de vraies « persécutions de chrétiens ».

 

Qu’est-ce qu’on pourrait bien encore imaginer ?!

Il ne fait aucun doute que ces mensonges vont perdurer : c’est un outil mortel efficientque Satan a trouvé !

 

Mais il y a une manière simple pour vous de neutraliser ce venin antisémite :
la prochaine fois que quelqu’un vous dira
que la Shoah n’a jamais eu lieu,
répondez-lui que vous le croirez...

Après avoir rencontré le Juif errant !

 

----------
Pour plus d´infos et références:
http://www.en-alliance.org/index.php/2003/01/01/209-7-mensonges-mensonges-mensonges#trente-cinq

Commenter cet article