Les juifs n´ont qu´Israël, les albanais ont l´Albanie.

Publié le par mai_si

Octobre 1945 : la Ligue arabe s'élève contre la poursuite de l'immigration juive; l'Egypte, la Syrie, le Liban et l'Irak avertissent les USA des conséquences néfastes pour les relations internationales que ne manquerait pas de provoquer la naissance d'Israël en Palestine, si les Américains soutenaient sa création.

Quelle est la raison légitime qui tend à être pour une immigration des albanais au Kosovo et contre une immigration des juifs en Israël, d´autant plus que les albanais ont l´Albanie?!
-----

Le terrorisme et le Kosovo
par Robert Cotta
lundi 25 février 2008 - 06:19

 

Une fois de plus, les U.S.A. et l' Europe font preuve d' irresponsabilité et jouent les apprentis sorciers avec l'islamisme terroriste

 L'indépendance du Kosovo, illégale au regard du droit des nations, engendrera la déstabilisation au delà de l'Europe. Ce n'est pas par hasard que le Canada, le Maroc, l’Espagne, la Géorgie, la Russie et la Chine et bien d'autres encore sont opposés à cette indépendance car ils sont confrontés actuellement à des problèmes de minorités nationales.

L' opinion française est formatée par diverses forces politiques et idéologiques intéressées et les médias ne cessent de manipuler et d'être manipulés. Le Lien n'a cessé depuis des années de dénoncer la désinformation. Le réel problème du Kosovo est exemplaire à cet égard.

Le Kosovo, pas plus que l'absurde état bicéphale de Gaza et de Cisjordanie, ne peut constituer un État viable ni économiquement, ni politiquement. Son taux de chômage se situe à 40 % et il ne peut vivre qu'assisté. Politiquement le Kosovo est et restera une région, hier de la Serbie, demain de l'Albanie.

La Commission Européenne le sait mieux que toute autre puisque dans ses rapports, elle dénonce la corruption, l’ingérence politique, et le népotisme. Il n' y a pas au Kosovo une administration publique autre que très rudimentaire.

Chacun connaît de par le monde l'importance légendaire du crime organisé et du trafic des êtres humains tant au Kosovo qu'en Albanie. Ce sont des pays de non-droit.
Et la conséquence en est sa perméabilité au terrorisme organisé et à la pègre internationale.

Ils sont une base pour les opérations d’al Qaïda qui a des liens directs avec des membres de la direction de l’ALK. Al Qaïda, dès 1992, s'est investie activement au Kosovo comme dans le reste des Balkans, région en perpétuelle instabilité, donc propice à ses desseins et partiellement islamisée. Ben Laden s'était fait remettre un passeport bosniaque en Autriche en 1993. En 1994, son adjoint Ayman Zawahiri a créé des bases d'entraînement et de formation à travers les Balkans, avec pour centre Mitrovica, au Kosovo. A partir de là, et avec la participation active des Taliban, le trafic de drogue s'est installé au Kosovo, qui, chacun le sait, sert au financement du terrorisme en Afghanistan et au-delà. Ben Laden, le cerveau et le financier de l'islamo-terrorisme, s'est rendu en Albanie en 1996 et 1997. Les attentats en 2004 en Espagne, et en 2005 à Londres, ont été organisés au Kosovo avec un Albanais installé au Kosovo, rien de moins que le numéro deux de l’ALK, Niam Behzloulzi.

Le Kosovo est l'épicentre dans les Balkans de l'entreprise islamique mondiale. Ce n'est pas par hasard que l’Organisation de la Conférence Islamique, l'O.C.I., a appelé le monde islamique au djihad dans ce qu'elle appelle, « le combat pour la liberté de territoires musulmans occupés ».

Comment comprendre la myopie, voire l'aveuglement de l'Europe et des USA ? Cupidement, l'Europe, a abandonné le colonialisme au profit d'un néo-colonialisme en Europe de l'Est, anciennement satellisée par l'URSS, devenue désormais avec l'effondrement soviétique en 1989, une facile et rentable proie économique particulièrement pour l'Allemagne.

Quant aux U.S.A., traumatisés par presque un demi siècle de combat contre l'Empire soviétique, ils ont été obnulés par l'occasion que leur a offert le Kosovo de créer à la frontière de la Russie, sa plus importante base militaire en Europe.

Il faut reconnaître la lucidité de Hashim Taci, hier chef des rebelles kosovars et islamiste militant, qui a su comprendre tout l'intérêt qu'il avait à accepter le joug américain. Depuis, il fait mine de jouer les démocrates mais ses alliances avec l'islamisme et Ben Laden sont intactes.

Les USA jouent avec le feu, d'une part avec l'islamisme, comme ils l'ont fait dans les années 80 avec l'Afghanistan, d'autre part avec la Russie qui, après avoir tenté une nouvelle amitié avec les USA, a été contrainte, devant l'impasse, de s'affronter à eux.

La politique et les politiciens à courte vue ont l'avenir devant eux. Comment ne pas être consternés par la politique de Tito, Croate obsédé par la Serbie, qui a manigancé son abaissement en l'amputant du Kosovo. Avec son aide active, les Albanais qui formaient 48 % de la région binationale du Kosovo en 1948 ont été poussés à immigrer dans le Kosovo. En 1991, ils étaient devenus 78% du Kosovo. Grâce à l'émigration forcée des Serbes ils sont devenus 92 % aujourd’hui.

Avec une indécence insoutenable, l'Europe a, au cours des années récentes en particulier, condamné sans réserve le "nettoyage ethnique", en oubliant qu'il était la conséquence encore plus regrettable du nettoyage ethnique des Serbes chrétiens, inauguré dès l'occupation nazie, par les musulmans albanais. Depuis 1999, les deux tiers des Serbes du Kosovo ont fui la région devant les exactions albanaises.

La politique extérieure de Sarkozy est hélas à l'image de celle que la Quai d'Orsay mène depuis des décennies.  

source: Arouts7


 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article