Mahomet dit: « Amenez la Torah pour vérifier si vous avez raison ».

Publié le par mai_si

Les sourates référencées d´amour et de paix sont la bienvenue.
-----

Connaître les écritures islamiques

Le coran et les hadiths pour les nuls – ou l’éthique sadique et haineuse de Mahomet

mardi 26 février 2008, par Helios d’Alexandrie


Plusieurs musulmans laissent des messages sur le site nous accusant d’ignorance. Ils nous invitent à étudier leur religion d’amour, de miséricorde, de tolérance et de paix afin que nous transmettions à nos lecteurs une information éclairée. Nous les avons pris au mot. Notre collaborateur Helios d’Alexandrie nous initie à quelques hadiths (paroles du prophète) et versets du coran.

Helios a choisi pour nous des versets et des hadiths portant sur la lapidation, la peine de mort, les homosexuels, les hérétiques, les apostats et les mécréants. Pour les musulmans qui seraient tentés de traiter Helios d’ignorant… notez qu’il maîtrise aussi l’arabe !

Les versets (il ne s’agit que d’un échantillon) sur les mécréants (ça, c’est la grande majorité des Québécois !) nous concernent au plus haut point en tant que non-musulmans, juifs, chrétiens, bouddhistes, hindouistes, animistes, agnostiques ou athées. Le coran nous condamne sans appel et les pieux musulmans sont tenus de suivre ses injonctions. - Marc Lebuis

****************************

Introduction à l’éthique et à la justice islamiques, par Helios d’Alexandrie

Pour les musulmans, le coran a été dicté par Allah lui-même à son messager Mahomet. Étant la parole de dieu, ce livre sacralisé est immuable, éternel, insondable et inchangeable. Il véhicule la vérité absolue pour tous les temps et tous les êtres humains de la planète. Une autre source est constituée des « hadiths », ce qui signifie les paroles, faits et gestes de Mahomet tels que rapportés par les personnes qui l’ont côtoyé.

La controverse sur la lapidation

Il y a controverse sur la question de savoir si l’islam ordonne la lapidation. La meilleure façon de mettre fin aux controverses est de fournir l’évidence. À la question l’islam ordonne-t-il la lapidation pour cause d’adultère, nul besoin de couper les cheveux en quatre. Les textes sont éloquents et ils ne se contredisent pas. Il s’agit de hadiths. Que l’on « juge » par soi-même :

L’adultère n’est pas une question que l’on peut régler à l’amiable, elle concerne Allah.

Deux hommes se disputaient en présence de l’apôtre d’Allah. L’un d’eux dit :

« Mon fils est un ouvrier au service de cette personne et il a commis un acte sexuel illicite avec sa femme. Les gens ont dit qu’il devait être lapidé mais je l’ai racheté avec cent moutons et une jeune esclave ».

L’apôtre d’Allah dit :

« Je vais rendre mon jugement selon les lois d’Allah : les cent moutons et la jeune esclave doivent t’être rendus ».

Il infligea à l’homme adultère cent coups de fouet et l’exila pour un an. Unais Al-Aslami reçut l’ordre d’aller voir la femme du deuxième homme ; elle confessa le crime et fut lapidée à mort. (Récit d’Abu Huraira et Zaid bin Khalid (Bukhari LXXVIII 629)

Le châtiment d’Allah s’applique à la lettre, il n’y a pas de compassion ni de circonstances atténuantes même pour une jeune mère.

Une femme de Juhaina vint voir le Prophète car elle était devenue enceinte à cause d’un adultère. Elle dit :

« J’ai fait quelque chose qui mérite un châtiment, donc inflige-le moi ».

L’apôtre d’Allah appela son maître et dit :

« Traite-la bien et amène-la moi quand elle aura accouché ».

C’est ce qu’il fit. L’apôtre d’Allah prononça ensuite son jugement, ses vêtements furent attachés autour d’elle et il ordonna qu’elle soit lapidée. Il pria ensuite sur son cadavre. (Récit d’Imran ibn Husain, Muslim XVII 4207)

La lapidation, comme la prière du vendredi, est un acte de piété.

Quand Ali lapida une femme adultère le vendredi, il dit : « Je l’ai lapidée selon la tradition de l’apôtre d’Allah ». (Récit de Ash sha’bi, Bukhari LXXXII 803)

Celle-là les ayatollahs l’affectionnent particulièrement.

Le Prophète a fait lapider une femme adultère et une fosse a été creusée pour elle jusqu’aux seins. (Récit d’Abu Bakr, Dawud XXXVIII 4429)

Une quadruple confession équivaut au témoignage de quatre hommes, la « folie » n’exempte pas du châtiment.

Un homme des Banu Aslam vint voir le Prophète alors qu’il était dans la mosquée et dit :

« J’ai commis un acte sexuel illicite. »

Le Prophète détourna sa tête. L’homme se tourna vers son visage et donna quatre témoignages contre lui-même. Le Prophète l’appela et lui dit :

« Es-tu fou ? »

« Es-tu marié ? »

L’homme dit : « Oui. »

Alors le Prophète ordonna qu’il soit lapidé à mort sur la place de prière. Quand les pierres l’ont frappé de leurs bords pointus, il s’est enfuit, mais il a été repris à al Harra et tué. (Récit de Jabir, Bukhari LXIII 195)

Je me suis contenté de quelques exemples, les hadiths en proposent d’autres. Ceux qui prétendent que la lapidation est une invention des fanatiques et que l’islam ne prescrit pas ce châtiment se trompent ou cherchent à tromper délibérément les « kuffars » en leur dorant la pilule. Ah ! cette bonne vieille « takiya » !

Et maintenant ce hadith qui prouve sans l’ombre d’un doute que la lapidation ne peut en aucune façon être abrogée même si les gens s’entendent pour ne pas l’appliquer :

Abdullah b. ’Umar rapporte qu’un juif et une juive ont été amenés devant le messager d’Allah pour avoir commis l’adultère. Le messager d’Allah vint voir les juifs et leur dit : « Que trouve-t-on dans la Torah pour celui qui commet l’adultère ? » Ils dirent :

« On noircit leur visages et on les fait monter ensemble sur un âne avec leurs visages tournés dans des directions opposées, et ensuite on les promène dans la ville ».

Il dit :

« Amenez la Torah pour vérifier si vous avez raison ».

Ils l’ont amenée et l’ont récitée jusqu’au verset qui concerne la lapidation ; la personne qui lisait a mis sa main sur ce verset et a lu ce qui n’était pas masqué par sa main. Abdullah b. Salim qui était avec le messager d’Allah dit :

« Ordonne lui d’enlever sa main ».

Il l’enleva et il y avait à la place le verset relatif à la lapidation. Alors l’envoyé d’Allah prononça son jugement et ordonna que les deux personnes soient lapidées à mort. Abdullah b. ’Umar dit :

« J’étais un de ceux qui les ont lapidés et j’ai vu l’homme protéger la femme avec son corps ». (Récit d’Abdullah ibn Umar, Muslim XVII 4211)

L’homme protégeant la femme de son corps par amour est un geste d’une humanité et d’une dignité remarquable qui n’a pas échappé au narrateur. Ce geste prouve que du temps du prophète les hommes n’étaient ni barbares ni sanguinaires, ils le sont devenus en se convertissant à l’islam.

Ce hadith, s’il est véridique apporte la preuve que les juifs du temps du prophète avaient mis au rancart cette coutume barbare. Mahomet l’a ressortie des boules-à-mites (la naphtaline) et l’a rendue indémodable.

Amantes et amants de tous les pays unissez-vous !

Les homosexuels

Et cette perle à l’adresse des homosexuels :

Si un homme non-marié est pris pendant un acte de sodomie, il sera lapidé à mort. (Récit d’Ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4448)

Condamnations expéditives sans preuves

Mahomet était expéditif, surtout quand il s’agissait d’une de ses nombreuses esclaves qu’il ne pouvait satisfaire faute de temps, dans ces moments il lui arrivait de condamner sans preuves :

Une personne avait été accusée de fornication avec une jeune esclave du messager d’Allah. Alors le messager d’Allah a dit à Ali : - Va lui casser le cou.

Ali y alla et le trouva en train de se rafraîchir dans un puits. Ali lui dit "sors" puis en prenant sa main et en le sortant, il vit que son sexe avait été tranché. Ali ne lui a pas tranché le cou. Il vint voir le messager d’Allah et dit :

« Messager d’Allah, il n’avait même plus son sexe avec lui. » (Récit de Anas, Muslim XXXVII 6676)

Ouf ! sauvé par son pénis !

La peine de mort pour apostasie

Mahomet a été un « grand législateur », on l’a déjà démontré pour ce qui est du châtiment de l’adultère. On n’aura pas de peine à le reconnaître pour ce qui est de la peine capitale.

Mahomet a été innovateur, il a conçu le délit d’apostasie, un péché littéralement mortel.

L’apôtre d’Allah a dit : « Le sang d’un musulman qui reconnaît que personne ne peut être vénéré à part Allah et que je suis son Prophète ne peut pas être versé, sauf dans trois cas : pour meurtre, pour un rapport sexuel illicite dans le cas d’une personne mariée et pour celui qui se détourne de l’islam et quitte les musulmans ». (Récit d’Abdullah, Bukhari LXXXIII 17)

Les hérétiques – tuez-les

Une délicate attention pour les hérétiques : tuez-les, mais ne les brûlez pas !

Des Zanadiqa (hérétiques) avaient été amenés à Ali et il les avait brûlés. La nouvelle de cet événement atteignit Ibn Abbas qui dit : « Si j’avais été à sa place, je ne les aurais pas brûlés, parce que l’apôtre d’Allah l’a interdit en disant "Ne punissez personne avec la punition d’Allah (le feu)". Je les aurais tués selon l’ordre de l’apôtre d’Allah "Celui qui quitte la religion de l’islam, tuez-le. » (Récit d’Ikrima, Bukhari LXXXIV 57)

Surtout faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais !

Le Prophète a dit : [...]

« Allah m’a ordonné de brûler les Quraish. » (Récit d’Iyad ibn Him-ar, Muslim XL 6853)

Les soixante-huitards de l’islam n’auront aucune chance !

J’ai bien entendu l’apôtre d’Allah dire :

« Les derniers jours, il apparaîtra de jeunes fous qui diront de belles paroles mais dont la foi n’ira pas au-delà de leur gorge et qui quitteront leur religion comme la flèche sort du jeu. Alors, où que vous en trouviez, tuez-les car celui qui en tuera aura sa récompense le jour de la résurrection ». (Récit d’Ali, Bukhari LXXXIV 64

L’arthrose de la colonne vertébrale ne pardonne pas.

Le Prophète récitait la sourate Najm à La Mecque , se prosternait pendant la récitation, et ceux qui étaient avec lui faisaient la même chose sauf un vieil homme qui prit une poignée de petites pierres ou de la terre, les monta à son front et dit :

Cela suffit pour moi. Plus tard, je l’ai vu être tué comme infidèle. (Récit d’Abdullah ibn Masud, Bukhari XIX 173)

Mahomet a inventé le délit de conduite dangereuse... pour le passant !

Le Prophète a dit :
- Si pendant que vous priez quelqu’un veut passer devant vous, empêchez-le de le faire ; s’il insiste, empêchez-le encore et s’il insiste encore combattez-le parce qu’une telle personne est comme un démon. (Récit d’Abu Saïd al Khudri, Bukhari LIV 495)

Mahomet était très chatouilleux sur la bienséance.

J’ai rencontré mon oncle qui portait un étendard. Je lui ai demandé : « Où vas-tu ? »

Il a dit : « L’envoyé d’Allah m’envoie chez un homme qui a épousé la femme de son père. Il m’a ordonné de lui couper la tête et de prendre ses biens ». (Récit d’Al Bara ibn Azib, Dawud XXXVIII 4442)

Qui a dit que Mahomet ne tenait pas compte des circonstances dans ses jugements ?

Le messager d’Allah a dit :

« Le jeune homme que Khadir a tué était incroyant par nature et s’il avait survécu il aurait entraîné ses parents dans l’incroyance. » (Récit d’Ubayy ibn Ka’b, Muslim XXXIII 6434)

Que Jylland Posten (le journal danois qui a publié les caricatures de Mahomet) et Benoît XVI se le tiennent pour dit !

Un aveugle avait pour femme une esclave, enceinte, qui insultait et dénigrait le Prophète. Il le lui avait interdit mais elle ne cessait pas. Il la réprimandait mais elle n’abandonnait pas cette habitude. Une nuit, elle commença à calomnier et injurier le Prophète. Alors il prit un poignard, le plaça sur son ventre, appuya et la tua. Un enfant qui sortit d’entre ses jambes fut sali par le sang qui était là.

Quand vint le matin, le Prophète apprit cela. Le Prophète dit :

« Ô toi sois mon témoin, il n’y aura pas de prix pour le sang de cette femme ». (Récit d’Ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4348)

Devinez qui aura les 72 vierges !

Le messager d’Allah a dit : « Un incroyant et un croyant qui l’a tué ne seront jamais réunis ensemble en enfer ». (Récit d’Abu Huraira, Muslim XX 4661)

Les associateurs ( qui associent à Allah d’autres divinités), ceux qui croient en Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit, vous avez là de quoi rigoler !

Le verset « la punition de ceux qui déclarent la guerre à Allah et à son apôtre et qui les affrontent de toutes leurs forces pour répandre la corruption sur la terre est l’exécution, la crucifixion, la mutilation d’une main et d’un pied de côtés opposés ou l’exil de cette terre, cette dernière punition est la plus clémente » a été révélé au sujet des associateurs. Si l’un d’entre eux se repent avant sa capture, cela n’empêche pas d’appliquer les peines prescrites qu’il mérite. (Récit de Abdullah ibn Abbas, Dawud XXXVIII 4359)

La haine des incroyants

Maintenant, le Coran (c’est à dire Mahomet). Il s’acharne sur ceux qu’il considère comme des incroyants, un acharnement que l’on peut raisonnablement qualifier de sadique. Pareils propos ne peuvent venir d’un dieu miséricordieux, lisez plutôt :

« Qu’Allah maudisse les incroyants » Sourate II verset 84 ou 90. (il est gentil Allah !)

« Aux incroyants la honte du tourment (ou un supplice ignominieux). » Sourate II verset 98 ou 104

« Dieu n’aime pas les transgresseurs. Tuez-les partout où vous les rencontrerez. » Sourate II verset 276 ou 277. (dans les cafés et les pizzérias ?)

« Les incroyants, je les tourmenterai terriblement (ou je les punirai d’un châtiment cruel) en cette vie et dans l’autre et ils seront sans recours. » Sourate III verset 79 ou 85

« Quiconque cherche une autre religion que l’Islam ne sera pas accepté. » Sourate III verset 135 ou 141. (Allah n’aime pas faire compliqué, la diversité et le pluralisme c’est anti-islamique)

« Qu’Allah éprouve ceux qui croient et détruise (ou fasse disparaître) les incroyants. » Sourate III verset 144 ou 15

« Nous jetterons la terreur dans le cœur des incroyants. » Sourate III verset 196 ou 196-197 (Ben Laden, Zawahiri, Zarkaoui et les autres ont répondu présent !)

« Les incroyants vont et viennent dans le pays, mais ne t’y trompe pas, piètre est leur joie, et leur refuge sera la géhenne (ou leur demeure sera l’Enfer). » Sourate IV verset 37 ou 41 (avis aux idiots utiles)

« Nous tenons prête pour les incroyants la honte du tourment (ou une peine ignominieuse). » Sourate IV verset 56 ou 59

« Ceux qui ne croient pas à nos versets (ou à nos signes), nous les pousserons au feu. Chaque fois que leur peau sera brûlée, nous leur donnerons une autre peau pour qu’ils goûtent le tourment. » Sourate IV verset 89 ou 91 (On ne peut pas dire que Mahomet manquait d’imagination)

« Ne prenez pas d’amis (ou de patrons) chez eux avant qu’ils émigrent dans le sentier d’Allah. S’ils tournent le dos, saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez. » Sourate IV verset 91 ou 93 (les idiots utiles auront beau se prosterner devant les islamistes, une surprise les attend dès qu’ils tourneront le dos)

« S’ils ne se tiennent pas à l’écart, s’ils ne se rendent pas à vous et ne déposent pas les armes, saisissez-les, tuez-les où que vous les trouviez. Nous vous donnons tout pouvoir sur eux. » Sourate IV verset 102 ou 103 (Allah est généreux il nous laisse le choix entre la capitulation et la mort, avis aux promoteurs du dialogue interreligieux)

« Allah tient prêt pour les incroyants la honte du tourment (ou un supplice ignominieux). » Sourate IV verset 150 ou 151

« Les incroyants qui nient nos versets seront les hôtes de la fournaise (ou les compagnons de l’Enfer). » Sourate V verset 86 ou 89

« Oui, les incroyants auront le tourment du feu. » Sourate VIII verset 17

« Vous ne les avez pas tués, c’est Allah qui les a tués. » Sourate VIII verset 55 (il ne faut pas en vouloir aux islamistes, ils ne sont que les instruments d’Allah)

« Les pires bêtes, aux yeux d’Allah, sont les incroyants qui s’entêtent à ne pas croire. » Sourate IX verset 3 - 5 (Allah est enragé contre les gens qui se servent de leur tête et qui font preuve de gros bon sens)

« Annonce aux incroyants l’affreux tourment. Les incroyants avec qui vous avez fait un pacte et qui ne vous ont pas fait tort et n’ont aidé personne contre vous, eh bien respectez ce pacte jusqu’à son terme car Allah aime les fidèles. Une fois passés les mois sacrés, tuez les incroyants où que vous les trouviez. Prenez-les, assiégez les, dressez leur des embuscades. S’ils se repentent, font la prière, acquittent l’aumône, laissez-leur le champ libre, car Allah pardonne, il a pitié. » Sourate IX verset 90 (les musulmans peuvent temporairement établir un accord de non agression avec les incroyants à condition qu’ils restent neutres, à l’échéance de l’accord, ils ont l’obligation de tuer les incroyants et de leur faire la guerre à moins qu’ils ne se convertissent "volontairement".)

« Ceux qui ont accusé de mensonge Dieu et son prophète sont restés chez eux. Un châtiment douloureux atteindra bientôt ceux d’entre eux qui sont incrédules. » Sourate IX verset 101 (l’esprit critique et l’islamolucidité sont très mal vus)

« Parmi les bédouins qui vous entourent et parmi les habitants de Médine, il y a des hypocrites (des polythéistes) obstinés. Tu ne les connais pas ; nous, nous les connaissons. Nous allons les châtier deux fois, puis ils seront livrés à un terrible châtiment. » Sourate IX verset 123 (les musulmans laïques ou modernistes sont pires que les incroyants, ils seront punis doublement)

« Croyants, combattez les incroyants qui sont dans vos parages et qu’ils vous éprouvent votre dureté. » Sourate XVI verset 104 (les québécois voisins des musulmans doivent s’attendre à tout)

« Ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah, il ne les guide pas, ils auront l’affreux tourment. » Sourate XVIII verset 29

« Nous avons préparé pour les coupables un feu dont les flammes les envelopperont. S’ils crient au secours, nous les secourrons avec une eau comme du bronze en fusion pour leur brûler la face. » Sourate XXI verset 39 (voir plus bas)

« Ah ! si les incroyants connaissaient le moment où ils ne pourront soustraire au feu leur face ni leur dos, car ils seront sans recours. » Sourate XXII verset 19 (voir plus bas)

« On taillera des vêtements de feu pour les incroyants, on leur versera de l’huile bouillante sur la tête. » Sourate XXII verset 55 (comme berceuse on a déjà vu mieux !)

« Les croyants continueront d’en douter jusqu’à la venue de l’heure soudaine, quand leur viendra le tourment d’un jour dévastateur. » Sourate XXV verset 11 - 12

« N’écoute pas les incroyants, combats-les rudement avec ce Coran. » Sourate XXVI verset 90 - 91 (on s’en doutait le coran est une ADM)

« Le jardin sera rapproché des fidèles et la fournaise se montrera aux égarés. » Sourate XXX verset 16 (à partir d’ici Allah et son prophète ne font que se répéter)

« Les incroyants qui nient nos signes et la rencontre de l’autre vie seront dans le tourment. » Sourate XXXIII verset 64

« Allah maudit les incroyants, il leur a préparé un brasier. » Sourate XXXV verset 39

« L’incroyance des incroyants ne fait qu’accroître l’horreur qu’Allah avait d’eux. » Sourate XXXVIII verset 27

« Malheur aux incroyants, à cause du feu. » Sourate XXXIII verset 16

« Ils auront un nuage de feu sur eux et sous eux. » Sourate XLII verset 26

« Les incroyants auront le grand tourment. » Sourate XLVII verset 12

« Les incroyants profitent, ils mangent comme des bestiaux, mais ils auront le feu pour logis. » Sourate XLVIII verset 13

« Nous avons préparé un brasier pour les incroyants. » Sourate LV verset 35

« On vous lancera du feu et du bronze en fusion et vous serez sans recours. » Sourate LVII verset 19

« Ceux qui ont nié nos versets seront les hôtes de la fournaise. » Sourate LVIII verset 4

« Aux incroyants l’affreux tourment. » Sourate LXIV verset 10

« Les incroyants qui ont nié nos versets seront pour toujours les hôtes du feu. Mauvais avenir. » Sourate LXXI verset 26 - 27

« Pour les incroyants, nous avons préparé chaînes, carcans et brasier. » Sourate XCVIII verset 6

« Les incroyants, qu’ils aient le livre ou qu’ils ajoutent des dieux, iront dans le feu de la géhenne et y seront pour toujours. Ce sont les pires des humains.. » (à la longue cela finit par devenir lassant)

Question : Pourquoi les bien-pensants admirent-ils à ce point Mahomet ?

Réponse : Parce qu’ils se retrouvent en lui. Ils possèdent la vérité, sont convaincus d’être moralement supérieurs, exercent une véritable tyrannie sur la pensée (unique), n’aiment pas du tout être contredits, distribuent les anathèmes et les condamnations et, last but not least, sont incapables d’autocritique. Plus j’y pense plus je suis convaincu qu’ils feraient de bons islamistes !

source: Point de Bascule

Commenter cet article