Jerusalem: "jusqu´au jour où ils viendront vous tuer".

Publié le par mai_si

Fête de Kippour, fête de Pourim les attaques des laches.

---------

Carnage au Centre Ha-rav - 09/03/08
 

Pasteur Gérald Fruhinsholz
9 mars 2008


Image Le kamikaze ne s’est pas trompé de cible. Il savait où il voulait frapper et faire le plus mal : au cœur du Sionisme religieux qui défend l’Israël biblique et sa terre. A-t-il choisi aussi ce jour de fête si particulier de Roch Hodesh du mois de Adar II, où 80 personnes étaient rassemblées pour fêter le nouveau mois de l’année hébraïque annonçant la fête de Pourim, une fête de joie ? Certainement il le savait, et ceux qui l’ont engagé et utilisé, le savaient. Faut-il avoir la haine vrillée au cœur pour porter la mort lors d’un jour de fête si solennel ? Faut-il n’avoir respect de rien de sacré pour oser tuer dans un lieu voué à l’étude sainte… et assassiner méthodiquement des adolescents, amoureux de D.ieu !

 
ImageDisciples du Rav Kook
Lorsque je pense à ces jeunes des Yeshivot, j’ai cette image, lors de la fête de Yom Yerushalaïm, d’une foule courant et dansant, en bleu et blanc, drapeaux et bannières d’Israël virevoltant, et dévalant la rue de Jaffa. Ces jeunes apportent la vie au pays en ayant l’amour du D.ieu d’Israël. Ils aiment la Terre car ils aiment la parole de D.ieu qui leur dit d’aimer cette terre.

Le rav Abraham Isaac Kook a été un des premiers rabbins, ayantRav Kook émigré en Israël en 1904 et ayant été nommé grand rabbin ashkénaze, à encourager les nouvelles colonies agricoles d’alors. Il était un sioniste engagé qui rapprocha les deux univers du sionisme, le religieux et le laïque. En 1921, il fonda à Jérusalem une yechiva ou école talmudique, comptant actuellement 500 élèves, favorable au sionisme de la terre et universelle dans sa vision des choses. L’établissement fut surnommé Merkaz ha-rav, le Centre du rabbin, en hommage à son fondateur. Selon le rav Kook, « les trois dimensions de l'identité d'Israël sont : Thorat Israel, Eretz Israel, ‘Am Israel – la Torah, la Terre d’Israël et le Peuple d’Israël. Et l'unité absolue de ces trois dimensions peut seule faire l'identité d'Israël authentique »[1].

 
Aux nations qui croient être à l’abri
Quand le monde va-t-il comprendre que ces attentats ignobles perpétrés en Israël représentent une entreprise de mort et de destruction qui les concerne eux aussi ? Le Hamas, le Hezbollah, al-Qaïda et autres multiples organisations islamistes portent cette idéologie de mort partout dans le monde. Le désir de destruction du peuple juif est au centre de leurs pensées bien sûr… mais avec Israël, c’est l’Occident qui est visé, comme toute démocratie qui prône la liberté de penser, d’agir et de prier.

Les nations refusent de prendre en compte la menace du terrorisme islamiste qui les atteindra elles aussi. Elles ont déjà oublié le 11 sept 2001 à New York qui a été l’entrée en guerre officielle du terrorisme… oublié Madrid le 11 mars 2004, Londres en juillet 2005… Mais les nations et les médias occidentaux préfèrent se boucher les yeux et les oreilles, se contentant de l’idée qu’Israël est un bouc émissaire facile. Quelle folie ! Ce n’est pas seulement Israël leur cible, mais bien également « l’Occident décadent » selon leurs mots, incapable de préserver son héritage, sa culture et sa liberté… Le Djihad dans l’Islam exige la destruction totale de la civilisation occidentale et d’Israël afin de réaliser son objectif de domination islamique. Ce n’est pas en vilipendant Israël tout en excusant le Hamas, en exigeant à l’Etat hébreu une retenue tout en soutenant les Palestiniens par des millions de dollars leur permettant d’acquérir d’autres armes, que cela évitera à l’Europe et l’Occident d’être épargnés. L’Islam est déjà en guerre contre l’Occident mais ce dernier préfère laisser à Israël d’en porter tout le poids, en croyant pouvoir jouer l’arbitre. C’est insensé.

 
Ce que le terroriste ignorait…
Il y a une chose que ce jeune arabe, qui a pris la décision de vider plusieurs chargeurs de sa kalachnikov sur des adolescents et de faire un massacre, ignorait. C’est que son geste ne fera que renforcer la détermination des jeunes disciples du rav Kook d’aller jusqu’au bout de leur démarche, d’aimer Israël et sa terre. Ces étudiants fauchés en pleine jeunesse sont comme une gerbe de blé coupée et piétinée, qui sera comme une semence pour l’accomplissement de la Parole de D.ieu en Israël.

 Que leur mémoire soit bénie et leurs familles consolées, dans l’attente du Mashia’h


[1] D’après un article du rav Léon Ashkenazi, dit Manitou, sur le rav Kook

shalom-israel

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article