Jusqu´où ira la réthorique de Mahmoud Abbas?

Publié le par mai_si

Génocide, holocauste, shoah, épuration éthnique on a rien oublié?

Jusqu´où iront ces qualifications douteuses, ces déclarations pseudo-argumentatif? 
---------

Abbas: Israël pratique "l'épuration ethnique"
par Claire Dana Picard
jeudi 13 mars 2008 



 

 

 

Pour certains, le chef de l'AP Mahmoud Abbas (Abou Mazen) est toujours un interlocuteur modéré avec lequel Israël peut poursuivre des pourparlers et conclure un accord de paix. Pourtant, si l'on tient compte des propos tenus par ce dernier récemment, l'homme ne correspond pas tout à fait à cette définition.

Le chef de l'AP a réagi avec virulence, la semaine dernière, aux opérations de représailles menées par Tsahal dans la bande de Gaza, après les tirs de roquettes massifs sur les agglomérations du sud. Abbas, déplorant la mort de 120 Palestiniens, pour la plupart des terroristes, avait alors déclaré que cette action avait été "pire que la Shoah".

Et ce jeudi, prenant la parole lors d'un congrès des Etats musulmans se tenant au Sénégal, Mahmoud Abbas n'a pas hésité à déclarer cette fois que le gouvernement israélien pratiquait "l'épuration ethnique" contre les résidents arabes de la Vieille Ville de Jérusalem (Jérusalem-Est). Il a ajouté que le gouvernement israélien leur infligeait des impôts exorbitants, leur interdisait de construire, fermait leurs institutions et les séparait de la Judée-Samarie "à l'aide d'une muraille discriminatoire". Et de conclure :" Ce qui se passe sur le terrain constitue une violation flagrante (du "processus de paix")".

Le porte-parole du Premier ministre, Mark Reguev, a tenu à dénoncer les propos de Mahmoud Abbas. Il a déclaré : "Le processus de paix est entravé par de nombreux obstacles, et il ne faut pas que les dirigeants contribuent à les renforcer par des déclarations intempestives. Reguev a ajouté: "Israël a pris l'engagement d'entamer une réconciliation historique avec le peuple palestinien, le cabinet de l'Autorité palestinienne est notre associé dans ce processus et nous devons instaurer la confiance"….

Arouts7 

------------

Comme disait le Premier ministre Pérès, après un grand éclat de rire: "il faut bien qu'il dise quelque chose aux extrémistes de son bord pour les contenir".
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article