LE JUDAISME LIBERAL EN FRANCE.

Publié le par mai_si

............................LE JUDAISME LIBERAL................................

 

L'U.L.I.F.- Copernic en quelques chiffres

 

Notre communauté réunit régulièrement 500 à 600 fidèles de tous âges aux offices du Chabbat et environ 5.000 personnes aux solennités du mois de

Tichri, ce qui en fait une des plus grandes assemblées du judaïsme français.

 

Fondant l'avenir de la communauté sur la transmission de nos valeurs à la jeunesse, l'Union Libérale Israélite de France a concentré ses efforts sur

son Talmud Torah.

 

Grâce à sa qualité largement reconnue, celui-ci compte de nombreux élèves et plus de 20 enseignants répartis entre le Talmud-Torah Rive droite (Copernic) et le Talmud-Torah Rive gauche (Saint-Germain-des-Prés).

 

Les adultes ne sont pas oubliés pour autant : nous leur proposons tout au long de l'année des cours et des conférences qui réunissent en moyenne 150

à 200 personnes, ainsi que "Les Après-Midi de Copernic" en association avec la Coopération Féminine, réunions centrées sur la découverte culturelle et artistique.

 

Notre rabbin, Michael Williams, célèbre de 60 à 70 mariages par an. Il anime également le traditionnel Seder communautaire du 2ème soir de la fête de Pessah qui connaît chaque année un nombre de participants en constante augmentation.

 

Notre Miqvé fonctionne régulièrement pour satisfaire les besoins de la communauté.

 

 

Le Libéralisme par rapport à la Tradition

 

Créée en 1907, l'U.L.I.F. ( bientôt centenaire en 2007 !) est une institution, une synagogue de tradition "libérale", au sens français du terme ( c'est à dire non-orthodoxe), plutôt "Reform" (UK) ou "Conservative" (USA), selon la classification anglo-saxonne.

 

Ce fait, personne - ou presque - ne l'ignore.

 

La question qui, neuf fois sur dix, sort des lèvres des gens qui ne nous connaissent pas encore très bien, est la suivante :

" Qu'est-ce que le judaïsme libéral ? "

 

Il est évident qu'il n'est pas possible de résumer en quelques lignes l'histoire d'un mouvement très divers et très répandu (il y a environ 2000 communautés libérales de par le monde) et qui existe déjà sous une forme ou une autre depuis environ deux siècles.

 

L'U.L.I.F. est plus qu'une synagogue, plus qu'une simple communauté, c'est une institution à part entière dont la devise est :

" Tradition, dialogue et ouverture ".

 

Outre la pratique régulière habituelle aux Juifs libéraux, la mission de l'U.L.I.F. est d'encourager la redécouverte ? et pour beaucoup de Juifs, la découverte tout court ? de la richesse de leurs propres traditions spirituelles et religieuses méconnues ou délaissées.

 

L'U.L.I.F. a été, comme beaucoup d'autres communautés dites " libérales ", non pas créée pour s'opposer à la tradition, mais pour mieux correspondre

à la réalité du monde juif contemporain : être une alternative à ce qui existait jusqu'alors, en permettant aux Juifs peu ou pas pratiquants de ne pas abandonner leur culture et leur tradition, tout en leur offrant la possibilité

d'un retour vers leurs valeurs éternelles.

 

Le judaïsme libéral n'a pas un caractère unique. Il se compose, en effet,

de divers courants non-orthodoxes.

 

Le judaïsme libéral, tel que pratiqué à l'U.L.I.F., fonde ses principes sur les sources traditionnelles, en s'inscrivant dans la continuité de l'histoire juive

en général.

 

En somme, être un Juif libéral ne veut pas dire faire n'importe quoi,

n'importe comment.

 

Le judaïsme libéral, c'est une autre manière de vivre la tradition, ni plus,

ni moins, certes avec des principes différents sur certains problèmes mais

qui restent dans la tradition de tolérance et de respect du prochain que

nous enseigne la Torah.

 

Le judaïsme libéral est une des manières de construire un pont entre

la tradition séculaire et la réalité de la vie des Juifs d'aujourd'hui.

 

C'est pourquoi nous disons qu'il faut suivre la tradition, qui a toujours été évolutive, en expliquant le plus précisément possible qu'un judaïsme sans pratique, sans rites, sans bornes, sans symboles, ni repères, n'aurait absolument pas de sens.

 

C'est dans cette perspective que nous encourageons la pratique et le respect des traditions et des Mitzvot.

 

Sur le plan de la Halakha, les décisions rabbiniques sont prises en fonction

de critères jurisprudentiels qui permettent de répondre aux situations particulières, critères pouvant être interprétés avec une certaine souplesse,

mais qui sont bien fixés.

 

Quant à l'enseignement, et au regard de notre devoir de transmission, il est solidement ancré sur les éléments de la tradition qui sont communs à tous les Juifs ou presque : histoire, rites, gestes à des moments clés de l'année juive

et de la vie.

 

Tout cela enseigné de manière tolérante, ouverte, intelligente et intelligible, tenant compte à notre époque d'un monde pluraliste, le reste n'étant

qu'affaire d'interprétation et de conviction personnelles.

 

Peut-être est-ce en ceci, plutôt qu'en quelques innovations liturgiques ou en

la participation plus active de la femme à la prière à la synagogue, que réside

la spécificité " libérale " de l'Union Libérale Israélite de France.

 

Consciente du rôle important qu'elle doit jouer au sein du judaïsme français, l'U.L.I.F. participe activement aux actions menées par les principales institutions juives de France avec lesquelles elle entretient des relations suivies (CASIP, Bureau du Chabbat, FSJU, KKL, CDJC, OSE, etc., voir les sites Internet de ces associations dans la rubrique "LIENS").

En 1999, le représentant de l'U.L.I.F. a été élu membre du Bureau Directeur

du C.R.I.F. (Conseil Représentatif des Institutions Juives de France).


http://www.ulif.com/



----------------


Le judaïsme libéral est une tendance du judaïsme religieux contemporain : ce n'est ni un mouvement révolutionnaire ni une secte dissidente. Il prône une adaptation de la vie rituelle juive au monde moderne. Sans renoncer aux principes théologiques, moraux et spirituels du judaïsme traditionnel - mais plutôt à travers eux -, il se préoccupe des problèmes suscités par l'évolution sociale, scientifique, politique de l'humanité, et entend contribuer à leur solution dans le respect de la vocation universelle du judaïsme, telle qu'illustrée par le message toujours actuel des grands prophètes de la Bible.

Engagements du judaïsme libéral Positions du judaïsme libéral français Judaïsme libéral français dans le monde : hier et aujourd'hui





http://www.mjlf.org/

Commenter cet article

elie 24/03/2008 23:26

Une réponse: qu´est ce qui est authentique le Talmud (la loi orale)? Que faites vous des versions différentes selon les ravs laquelle est "correcte" ne serait-ce déjà pour faire l´armée, pour les conversions: initialement c´était le père qui transmettait la lignée du judaisme aux enfants à présent c´est la mère. Si un libéraliste sait déjà qu´une voie est erronée il ne cherchera pas plus à là "cachériser" la raison n´est pas le monopole des "traditionalistes", les libéraux ne remettent pas en cause la halakha mais les interprétations, quand on connait certains versets que je ne rappellerais pas ici mieux vaut essayer de donner une certaine libertée aux applications qui (pour certains) ne peuvent plus être de mise aujourd´hui. Je ne suis pas plus pour le libéralisme ou le traditionalisme mais je constate que si il existe des courants c´est qu´il y a besoin de palier à certains manques (incohérences). En vrai, quand on rentre à la maison aprés si longtemps on là trouve rarement dans l´état ou on l´avait laissé.

Haim 24/03/2008 20:47

Une question: pourquoi changer l'authentique enseignement par une (mauvaise) copie? Que faites vous des ketoubot et des gett? Pas de gett correcte = mamzerim) Et les conversions?
Quand vous parlez d'ouverture, est ce une ouverture vers la Halakha? Ce que j'apprecie chez les traditionalistes (pas liberaux ou autres) c'est qu'ils savent parfaitement qu'ils passent outre la halakha dans certains cas et ils observent d'autres mitsvot comme il le faut. Ils ne cherchent pas a "cacheriser" officiellement une voie ou une conduite qu'ils savent erronee. Rentrez a la maison, la vraie.