Gazallywood, silence, préparez-vous à tourner!

Publié le par mai_si

Le Hamas se prépare t´il, en provoquant d´Israel une "intervention de grande envergure", à une énième mise en scène mondiale?

-----------

Gardez-vous bien d’envoyer nos soldats à Gaza !
par Yossef Doriel
mardi 17 juin 2008 -

Il faut nettoyer le terrain à Gaza, mais sans sacrifices superflus.
 
Les cameramen du monde entier attendent avec impatience l’occasion d’offrir des images bien fraîches «d’horreurs perpétrées par les Israéliens contre les enfants palestiniens», à tous ceux qui haïssent Israël. Comme ils ont en face d’eux le même ministre de la Défense qui s’était montré incapable lors de l’accusation du meurtre de Muhammad A Dourah, ils ont d’avance toutes les chances de réussir.
 
Alors, que ce soit clair, rien n’est gratuit. L’occupation de la bande de Gaza coûtera des victimes à Tsahal et entraînera la mort de Palestiniens, avec en prime une kermesse télévisée mondiale sur les «crimes de guerre» des Israéliens (qui seront encore mieux mis en scène après le dévoilement du bluff de Muhammad A Durah)
 
Plus les bandes de criminels qui règnent sur Gaza réussissent à porter atteinte à Israël, plus le ton de nos dirigeants monte et plus ils menacent d’éliminer le Hamas, de bombarder des quartiers entiers, de leur couper l’électricité, l’eau et si vraiment ils exagèrent, de conquérir la bande et d’en remettre le contrôle aux mains du «gentil» terroriste : Abou Mazen. 
 
A cause de ce même commandement incapable et de ce système juridique anormal qui ont créé le précédent selon lequel «le bien-être des Palestiniens est plus important que la vie de nos soldats», la neutralisation du Hamas qui aurait dû se faire sans trop de difficultés, nous coûtera beaucoup plus cher. Et pour ceux qui en doutent, rappelons comment nous avons envoyé des soldats à un carnage à Djénine, au lieu d’y faire entrer un tank auquel il aurait suffit de tirer un canon pour en finir avec la maison d’où les terroristes tiraient.
 
Et comment cela finira-t-il ? Par les condamnations du monde entier et de l’Onu contre les «crimes de guerre» Les porte-parole de Tsahal se mettront à bégayer, comme ils en ont l’habitude et se confondront en excuses, au lieu de démentir haut et fort les ignobles accusations.
 
A un moment donné, on interrompra l’opération entreprise et Tsahal sera contraint de se retirer. Les Arabes pourront alors fêter la victoire de leur «David» contre notre «Goliath» (une fois de plus, pour ceux qui l’auraient oublié, la seule réaction du porte-parole de Tsahal à l’affaire A Durah jusqu’à ce jour a été : «je ne prétends pas fixer si oui ou non, Tsahal est responsable de la mort d’A Durah…»
 
Ensuite, afin qu’un tel fâcheux événement ne se reproduise plus, les «soldats de la paix» débarqueront ici (en provenance de l’Europe antisémite) avec la bénédiction de l’Onu, et assureront une couverture sûre aux bandes de terroristes arabes dont le sport favori est le massacre des Juifs sur les routes d’Israël.
 
Il est évident que la Marine israélienne sera renvoyée des côtes de Gaza et qu’ensuite, on nous donnera l’ordre d’ouvrir les points de passages entre la Judée-Samarie et Gaza, au début pour les «soldats de la paix» et par la suite, pour les gentils (et les moins gentils) terroristes. De ce fait, incidemment, le rêve des armées arabes en 1929 se réalisera et Israël se retrouvera divisé en deux. Bien entendu, l’armée de l’Air ne pourra plus survoler Gaza et ne parlons pas des éliminations ciblées, qui feront désormais partie de l’histoire ancienne !
 
Il suffirait que nos dirigeants réfléchissent deux minutes avec logique, mettent un peu d’ordre dans leur programme, leur politique, leur campagne de persuasion, leur système juridique et dans l’usage «économique» de la force militaire… Ou peut-être nous faut-il importer un peu de logique saine de l’étranger ?!
 
Face à une telle stupidité criminelle, il ne me reste qu’à rappeler ce que je rabâche depuis des années : il existe une règle internationale qui permet de proclamer des bandes de territoire «Cordon sanitaire», zones vides, sans présence militaire et sans habitants et dans le cas présent, il s’agirait d’une bande de 4 km de large tout au long de la frontière de la bande de Gaza, bande à partir de laquelle les habitants d’Israël sont à portée de tirs effectifs.
 
Le jour où cette décision sera prise, les habitants de cette zone seront avisés par des tracts et par des haut-parleurs qu’il leur faut dégager les lieux en trois heures de temps au terme desquelles l’armée lancera des bombardements sporadiques pour que le terrain reste vide tant qu’un réel accord ne sera pas signé avec leurs dirigeants.
 
Les images de réfugiés se sauvant de ce secteur ne seront pas une bonne marchandise pour les chercheurs d’attractions télévisées et si notre système de persuasion verbale se montre à la hauteur et présente au monde les arguments confirmant notre droit à assurer la défense de nos civils et que parallèlement, nous soumettons à la justice tous ceux qui tenteraient de mettre en scène des images de «cruautés israéliennes» envers des «innocents», si la mort de Palestiniens ne fait que servir leur système d’incitation à la violence (les shaydim arrivant directement au paradis), un petit exemple 2008 de la Nekba d’il y a 60 ans, convaincra tous ceux qui en besoin qu’il est grand temps de mettre un terme au Djihad contre Israël.
 
Tout cela peut être obtenu sans effusions de sang chez eux, comme chez nous. La durée de ce que je propose ne dépassera pas cinq mois (au terme desquels débutera la saison des pluies)
 

L’auteur de cet article est spécialisé dans la recherche et la planification stratégique et l’analyse scientifique des systèmes de combat.                             

Arouts7

Commenter cet article

ahahah 18/06/2008 13:49

mdr