La victoire du peuple Juif reste un mystère.

Publié le par mai_si

Le Peuple Juif, points de vue de personnalités.

--- 

" Certains aiment les Juifs, et d'autres non. Mais aucun homme de réflexion ne peut nier le fait qu'ils sont, au-delà de toute question, la 'race' la plus formidable et la plus remarquable qui soit apparue dans le monde ".

Winston Churchill

---

" Les Egyptiens, les Banyloniens et les Perses se sont levés, ont rempli la planète de bruit et de splendeur, puis se sont évanouis comme un rêve et ont disparu; les Grecs et les Romains ont suivi, ont fait grand bruit, et ne sont plus; d´autres peuples ont jailli et ont tenu haut le flambeau pendant un certain temps; puis la flamme s´est éteinte, et à présent ils sont dans la pénombre, ou ont disparu.
Le Juif les a tous vu, les a tous vaincus, et il est aujourd´hui ce qu´il a toujours été, sans manifestation de décadence, sans infirmité de vieillesse, sans affaiblissement, sans ralentissement de ses énergies, sans émoussement de son intellect alerte et agressif.
Toutes choses sont mortelles - sauf le Juif; toutes les autres forces passent - il demeure. Quel est donc le secret de son immortalité?"

Marc Twain, Essais Complets, Doubleday, N.Y. 1963, p.249

---

" Le Juif est cet être sacré qui a fait descendre des cieux le feu éternel, et a illuminé avec lui le monde entier. Il est sa source religieuse, son printemps, et la fontaine d'où les autres peuples ont tiré leurs croyances et leurs religions."

Leon Tolstoï

---

"Qu´est-ce qu´un Juif? La question n´est pas aussi surprenante qu´elle ne pourrait le paraître à première vue. Examinons quelle est cette sorte de créature que tout les dirigeants et toutes les nations du monde ont avilie, broyés expulsée et détruite, persécutée, brûlée, noyée et qui en dépit de leur furie s´obstine à vivre et à durer.
Quel est-il donc ce Juif que n´ont jamais réussi à séduire toutes les séductions de ses oppresseurs et persécuteurs, qui n´avaient d´autres but que de lui faire renier sa religion  et rejeter la foi de ses ancêtres? Le Juif, c´est le symbole de l´éternité, c´est celui que l´on a jamais réussi à détruire, ni les bains de sang, ni les tortures, ni le feu, ni l´épée de l´inquisition n´ont pu l´annihiler, c´est celui qui a conserver pendant si longtemps le message prophétique et l´a transmis à toute l´humanité. Un tel peuple ne pourra jamais disparaître, le Juif est éternel, il est la manifestation de l´éternité"

Leon Tolstoï Qu´est-ce qu´un Juif? (cité dans how to stop an intermariage, p.121)

---

" C'est en vain que nous les avons enfermés pendant plusieurs centaines d'années derrières les murs du ghetto. Dès que les portes de leur prison furent ouvertes, ils nous ont facilement rattrapés, même dans les voies que nous avions ouvertes sans leur aide "

A. A. Leroy Beaulieu, publiciste français, 1842

---

"Si l´on en croit les statistiques, les juifs ne constituent qu´un pour cent de la race humaine. Cela évoque un vague et nébuleux saupoudrage de poussières d´étoiles perdu dans la trainée de la voie lactée.
Naturellement, on devrait à peine entendre parler du Juif. Mais on entend parler, on en a toujours entendu parler. Il tient autant de place sur la planète que n´importe quel autre peuple malgré son infime importance numérique. Il a également contribué à la liste des grands noms du monde en littérature, science, arts, musique, finance, médecine."

Mark Twain

---

" Le Juif nous donne l'intérieur et l'extérieur - notre aspect et notre vie intérieure. Nous pouvons difficilement nous lever le matin ou traverser la rue sans être juifs. Nous rêvons des rêves juifs et espérons des espérances juives. La plupart de nos meilleurs mots, en fait - nouveau, aventure, surprise, unique, individuel, personne, vocation, temps, histoire, futur, liberté, progrès, esprit, foi, espoir, justice - sont des dons des Juifs ".

Thomas Cahill, Auteur irlandais

---

"De tout les extrémismes et les fanatismes qui se déchaînent dans la nature humaine, il n´y en a pas d´aussi irrationnel que l´antissémitisme. Les Juifs ne peuvent pas se justifier aux yeux de ces fanatiques.
S´ils sont riches, on les vole. S´ils sont pauvres, ont les raille. S´ils s´engagent dans la guerre, c´est parcqu´ils veulent tirer profit du sang non juif ainsi verser. S´ils prennent parti pour la paix, c´est qu´ils sont couards de nature ou alors traitres. Si le juif habite dans un pays étranger on le persécute ou on l´expulse. S´il rêve de retourner sur sa propre terre, on l´en empêche."

Lloyd Georges, 1923

---

" L'un des apports de la culture juive à la Chrétienté est qu'elle a enseigné aux Chrétiens à penser comme les Juifs, et tout homme moderne qui n'a pas appris à penser comme s'il était un Juif peut à peine être considéré comme ayant même appris à penser ".

William Rees-Mogg, ancient rédacteur en chef du journal "The Times" de Londres
et membre de la Chambre des Lords

---

"Les autres peuples ont eu des historiens, des jurisconsultes, des sages, des poètes, mais qui sont à eux seuls et forment comme une gloire privée, le peuple juif a été l'historien, le sage, le poète de l'humanité."

Henri Lacordaire

---

" Il est certain que dans certaines parties du monde nous pouvons observer un peuple particulier, séparé des autres peuples du monde, et il est appelé le Peuple juif. Ce peuple remonte non seulement à une antiquité remarquable, mais il a aussi persisté pendant une durée longue et singulière… Car alors que les Peuples de Grèce et d'Italie, de Sparte, d'Athènes et de Rome et d'autres venus bien plus tard, ont disparu depuis si longtemps, celui-là existe encore, malgré les efforts de nombreux rois si puissants, qui ont essayé des centaines de fois de les effacer, comme leurs historiens en attestent, et comme on peut facilement en juger par l'ordre naturel des choses sur de si longues périodes. Ils ont cependant toujours été préservés, et leur préservation était prédite… Ma rencontre avec ce peuple me stupéfie…"  

Blaise Pascal, écrivain et mathématicien français

---

"Les coutumes de ce maudit peuple sont demeurées si solides qu´il s´est répandu à travers tous les pays; les vaincus ont imposé leurs lois aux vainqueurs."

Sénèque (4 av.J.c.-65 apr.J.C) 

---

" La vision juive est devenue le prototype de nombreuses grandes conceptions identiques pour l'humanité, aussi bien divines qu'humaines. Les Juifs, donc, se tiennent au centre de la tentative perpétuelle de donner à la vie humaine la dignité d'un but ".

Paul Johnson, historien américain contemporain

---

"Nous présumons que l’histoire juive est cyclique : exil babylonien en 586 av. J.-C., suivi par le retour, en 538 av. J.-C., exil romain en 135, suivi par le retour, légèrement différé en 1948. C’est oublier la part linéaire de l’histoire juive : il y a eu une autre destruction, un siècle et demi avant la chute du premier Temple. Elle restera irréparable. En 722 av. J.-C., les Assyriens firent la conquête de l’autre État juif, le plus grand, le royaume du nord d’Israël (la Judée, dont descendent les juifs modernes, constituait le royaume du Sud). Il s’agit de l’Israël des Dix Tribus, exilées et perdues pour toujours.

Leur mystère est si tenace que, lorsque les explorateurs Lewis et Clark partirent pour leur expédition [vers les vastes Plaines de l’Ouest américain], une des nombreuses questions préparées à leur intention par le Dr Benjamin Rush, à la demande du président Jefferson lui-même, fut la suivante : Quel lien existe-t-il entre leurs cérémonies [celles des Indiens] et celles des Juifs ? - « Jefferson et Lewis avaient longuement parlé de ces tribus », explique Stephen Ambrose. «Ils conjecturaient que les tribus perdues d’Israël pouvaient être quelque part dans les Plaines. »

Hélas, ce n’était pas le cas. Les Dix Tribus se sont dissoutes dans l’histoire. En cela, elles sont représentatives de la norme historique. Tout peuple conquis de cette façon et exilé disparaît avec le temps. Seuls les Juifs ont défié cette norme, à deux reprises." 

Charles Krauthammer & The Weekly Standard, 1998.

---

"Aussi longtemps que le monde durera, tous ceux qui veulent faire des progrès en droiture viendront vers Israël pour l'inspiration en tant que peuple qui a le sens de la droiture le plus radieux et le plus puissant ".

Matthew Arnold, poète et critique anglais

---

"le peuple Juif est le représentant principal du rationalisme pendant la seconde moitié du Moyen-Age », il nous faut maintenant étudier ce rationalisme Juif qui, allaité par l'éthique révélée, constitue véritablement ce qu'il est convenu d'appeler un humanisme."

Renant (dans : Avérroés)
 
---


" De fait, il est difficile pour toutes les autres nations du monde de vivre en présence des Juifs. C'est irritant et très inconfortable. Les Juifs embarrassent le monde parce qu'ils ont fait des choses au-delà de l'imagination. Ils sont devenus des étrangers moraux depuis le jour où leur patriarche, Abraham, a introduit dans le monde les standards éthiques les plus élevés et la crainte de D.ieu. Ils ont apporté au monde les Dix Commandements, que de nombreuses nations préfèrent défier. Ils ont violé les règles de l'histoire en demeurant vivants, contre les probabilités du bon sens et de l'évidence historique. Ils ont survécu à tous leurs anciens ennemis, dot de vastes empires tels que les Romains et les Grecs. Ils ont mis le monde en colère avec leur retour dans leur patrie après 2000 ans d'exil et après l'assassinat de six millions de leurs frères et sœurs. 
Ils ont exaspéré le genre humain en construisant, en un clin d'œil, un Etat démocratique que d'autres n'ont pas été capables de créer même en plusieurs centaines d'années. Ils ont construit des monuments vivants tels que le devoir d'être saints et le privilège de servir les fidèles de l'Un.
Ils ont participé dans tous les efforts du progrès humain, que ce soit dans la science, la médecine, la psychologie ou toute autre discipline, et cela dans une disproportion totale avec leur nombre réel. Ils ont donné au monde la Bible et même leur " saveur ".
Les Juifs ont enseigné au monde à ne pas accepter le monde tel  qu'il est, mais à le transformer, et pourtant peu de nations ont voulu écouter. De plus, les Juifs ont introduit dans le monde le D.ieu unique, dont pourtant seule une minorité a accepté de tirer les conséquences morales. Ainsi les nations du monde réalisent qu'elles auraient été perdues sans les Juifs. Et pendant que leur subconscient essaie de leur rappeler combien la civilisation occidentale est encadrée en termes de concepts d'abord articulés par les Juifs, ils font tout leur possible pour les supprimer.

Ils nient que les Juifs leur rappellent un but plus élevé de la vie et la nécessité d'être honorable, et ils font tout leur possible pour échapper à ses conséquences. C'est simplement trop à gérer pour eux, trop embarrassant à admettre, et par-dessus tout, trop difficile de vivre avec.

Ainsi, les nations du monde ont décidé de nouveau de quitter 'leur' voie de manière à trouver un bâton pour frapper les Juifs. Le but : prouver que les Juifs sont immoraux et coupables de massacre et de génocide, comme certains d'entre eux le sont.

Tout cela de façon à cacher et à justifier leur propre échec à simplement protester quand six millions de Juifs furent conduits au massacre d'Auschwitz et de Dachau, pour effacer la conscience morale que les Juifs leur rappellent, et ils ont trouvé un bâton.

Rien ne pouvait être plus gratifiant pour eux que de trouver les Juifs en lutte avec un autre peuple (complètement terrorisé par ses propres dirigeants) contre qui les Juifs, malgré leurs vœux les plus chers, doivent se défendre pour survivre. Avec grande satisfaction, le monde permet et initie la réécriture de l'histoire pour alimenter la rage d'un autre peuple contre les Juifs. Cela malgré le fait que les nations comprennent très bien que la paix entre les parties pourrait être intervenue depuis longtemps, si seulement les Juifs avaient disposé d'une chance équitable. Au lieu de cela, ils ont sauté avec joie dans le train de la haine pour justifier leur jalousie des juifs et leur incompétence à prendre en charge leur propres problèmes moraux.
Quand les juifs observent le jeu bizarre qui se tient à La Haye, ils ne peuvent que sourire alors que ce jeu artificiel prouve une fois encore combien le monde admet paradoxalement le caractère unique des Juifs. C'est leur besoin de miner les Juifs qui les fait en réalité les élever.

L'étude de l'histoire de l'Europe au cours des siècles passés nous enseigne une leçon uniforme : que les nations qui ont reçu et d'une certaine manière ont traité avec justice et clémence les Juifs ont prospéré, et que les nations qui les ont torturés et opprimés ont tracé eux-mêmes leur propre fléau. "

Olive Schreiner, romancier sud-africain et militant social

---

"par un trait singulier de la Providence dont il n´y a que ce seul exemple au monde, les Juifs subsistent hors de leur pays, au milieu de leurs ruines, ils subsistent en cet état depuis dix-huit siècles, c´est-à-dire depuis plus longtemps même que les peuples qui les ont vaincus. On ne voit plus aucun reste des Assyriens, ni des Mèdes, ni des Perses, ni des anciens Grecs, ni même des anciens Romains : tout ces peuples ce sont confondus avec d´autres peuples, et il n´en reste plus aucune trace. Les Juifs, qui ont été la proie de ces anciennes nations si célèbres dans les histoires leur ont survécus. Dieu, en les conservant dans un profond conseil de sagesse, nous a ménagé une preuve incontestable de l´antiquité des Écritures auxquelles ils rendent témoignage devant toutes les nations. Si tout les Juifs s´étaient convertis, nous n´aurions que des témoins suspects, et nous serions moins disposés à les croire; s´ils avaient été tous exterminés, nous n´en aurions point du tout."

Charles Francois lhomond - 1856
---

" S'il existe un seul honneur dans le monde entier que je devrais apprécier, ce serait d'être un citoyen juif honoraire. "

A.L Rowse, spécialiste de Shakespeare

Commenter cet article