Scientifiques israéliens, percer les secrets de l’univers et du Big-Bang

Publié le par mai_si

40 scientifiques israéliens sont partie prenante de cet extraordinaire retour vers l’origine.


Video: Un projet scientifique européen pour percer les origines du Big Bang

http://www.infolive.tv/fr/infolive.tv-28969-israelnews-un-projet-scientifique-europeen-pour-percer-les-origines-du-big-bang

Les scientifiques du monde entier se tiennent prêts avant le début de la plus grande expérience d’astro-physique jamais organisée et qui doit percer les secrets de l’univers et du Big-Bang. Baptisée « Large Hadron Collider », la machine située à 150 m sous terre près de Genève, doit dévoiler le mystère des origines du Big-Bang mais aussi de la nature réelle des trous noirs.

source: infolive
--------------

40 scientifiques israéliens sont partie prenante du plus grand projet scientifique de ces dernières années.

Mercredi matin à 9h30, le plus grand accélérateur de particules au monde entrera en action. Situé entre la France et la Suisse, à 100 mètres sous terre, c’est un anneau de 27km de circonférence, refroidi durant deux ans à une température de 271,3°C, soit 1,9°C de mieux que le zéro absolu, dans lequel, à pleine puissance, se produiront 600 millions de collisions à la seconde, à une vitesse qui atteindra 99,999% de la vitesse de la lumière. L’ambition de cette expérience hors du commun vise à reproduire les conditions du début de l’univers, dans la seconde qui a suivi le Big-bang initial, voici 13,7 milliards d’années.

40 scientifiques israéliens sont partie prenante de cet extraordinaire retour vers l’origine. Des chercheurs de très haut niveau, de l’Institut Weizman, du Technion de Haïfa et de l’université de Tel Aviv, sont associés depuis 10 ans à l’élaboration du projet du CERN à Genève.

Davantage encore, trois sociétés israéliennes, des petites entreprises mais hautement spécialisées dans les alliages, les fusions, les métaux ont participé à la construction du détecteur principal.

Dernier point à relever : au CERN, dans le cadre du projet, il est une fois de plus prouvé que la communauté scientifique se moque des frontières, des contraintes politiques. Ainsi, le professeur Giora Makenberg, chef de la délégation israélienne a reçu, dans le détecteur dont il a la charge, le président de la Fédération iranienne de physique. Ses collègues n’ont pas été en reste, établissant des liens avec des spécialistes ou étudiants du Liban, du Pakistan, des Emirats du Golfe et de l’Autorité palestinienne.—

source: IsraelValley, Par Mati Ben-Avraham

Commenter cet article

kjk 10/09/2008 13:15

"israeliens" ? c'est quoi ca? c'est quoi israel ? une colonisation et rien d'autre! un pays fantoche crée par les anglos saxon pour foutre la merde au moyen orient ya pas de quoi etre fier

mai_si 10/09/2008 13:51


à chacun sa fierté, la tienne c´est sans doute de constater les conquetes des pays arabo-musulmans incitées par Mahomet.