Les voeux "sincères" d´Ehud Olmert, entre 5767 et 5769.

Publié le par mais_si

Les politiciens à l’extrême Gauche, et leurs homologues dans les media, prétendent qu’Olmert est courageux de parler aussi ouvertement qu’il l’a fait. Et c’est vrai. Il y faut quelque bravade pour planter votre doigt dans l’œil du grand public - qui ne soutient pas vos opinions.

---------------------


Message du Premier ministre Ehud Olmert
aux communautés juives de diaspora
à l’occasion de Rosh Hashana 5767

Chers amis,

Cela me procure un grand plaisir de vous envoyer de Jérusalem mes vœux sincères alors que nous nous préparons à célébrer Rosh Hashana et la saison des fêtes.

Les derniers mois ont été difficiles pour l’Etat d’Israël, mois au cours desquels nous avons affronté une violence accrue et le terrorisme de la part de ceux qui désirent notre destruction totale. Grâce au courage de nos soldats tout autant que celui des citoyens, nous avons résisté à cet orage et en sommes sortis plus forts que jamais.

Cependant, nous avons toujours la difficile tâche de nous relever des lourds dommages infligés au nord du pays, dans la région de Haïfa, ainsi que dans le Néguev. Tous nos efforts se concentrent vers la réhabilitation de ces zones les plus affectées, et aussi à aller de l’avant. Et comme par le passé, nous pouvons compter sur nos frères et nos sœurs de la Diaspora.

Votre participation dans la consolidation de note patrie juive a une valeur inestimable, et votre soutien sans faille renforce notre détermination à vivre nos vies ici, en Israël, et à maintenir nos valeurs juives et démocratiques.

Je souhaite que cette nouvelle année apporte sécurité, stabilité et paix à notre nation et à sa capitale éternelle et indivisible, Jérusalem.

Puissiez-vous tous avoir une année pleine de santé, de prospérité et de succès.

Shana Tova !

Chaleureusement,

Ehud Olmert

--------
Les déclarations et les actions d’Olmert, qui contredisent les promesses qu’il a faites aux électeurs en 2006, sont une claque à la face de l’électorat israélien. Malheureusement, le public est devenu trop habitué à de tels coups.
--------

Le coup d’Olmert sur le départ
4 octobre 2008
- Caroline Glick , THE JERUSALEM POST | Adaptation française de Sentinelle 5769 ©

Le premier ministre sortant Ehud Olmert n’a jamais été un violent en peau de chagrin. Et lundi dernier, il a fait savoir clairement qu’in n’avait absolument pas l’intention de quitter tranquillement la scène publique. Lors d’un entretien à Rosh Hashana avec le journal ‘Yediot Ah’aronot’ (1), Olmert a admis pour la première fois qu’il négocie des accords avec la Syrie et la faction de l’Autorité Palestinienne menée par le Fatah, engageant Israël à se retirer des Hauteurs du Golan, de dizaines de quartiers de Jérusalem et du Mont du Temple, et de toute ou presque la Judée et la Samarie.


Ambassade d'Israël en France, Newsletter n° 193 du 21 septembre 2006

Commenter cet article