Musulmans/chrétiens, "Charia, aprés le Nigeria?"

Publié le par mais_si

Pour un retour sur la guerre du Biafra entre musulmans et chrétiens, qui a causé environ deux millions de morts entre 1967 et 1970, lire l´article: http://www.afrik.com/article6894.html

---------------
où on sommes nous?
--------------

L'instauration de la Charia dans le nord du Nigeria

 

L'Etat de Kano, qui a adopté mercredi la Charia, devient le quatrième Etat du nord du Nigeria, après ceux de Zamfara, de Sokoto et de Niger, à adopter la loi islamique.
Des violences liées à l'introduction de la loi islamique ont fait plus de 1. 000 morts en février et plus de 300 morts en mai.
Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique noire, compte 120 millions d'habitants, et les communautés musulmane et chrétienne y représentent chacune quelque 45% de la population. Les affrontements meurtriers entre différentes communautés religieuses déchirent depuis quinze ans le pays, faisant plusieurs centaines de morts.

1999

2000

- 27 jan: La Charia entre officiellement en vigueur, pour la première fois au Nigeria, dans l'Etat de Zamfara.
- 14 fév: Plusieurs milliers de musulmans manifestent à Kaduna, pour demander l'instauration de la Charia.
- 21 fév: L'Assemblée de l'Etat de Niger (nord) adopte un projet de loi instaurant la Charia, qui doit être appliquée à partir du 4 mai.
- 21-22 fév: Plus de 400 personnes sont tuées et des centaines blessées dans des affrontements entre chrétiens et musulmans dans la ville de Kaduna (nord). Les affrontements éclatent lors d'une manifestation de chrétiens contre l'adoption prévue de la Charia.

De nombreuses victimes sont des Ibos, troisième ethnie du Nigeria, dont les membres sont en majorité chrétiens et vivent dans le sud-est. Les Haoussas, premier groupe ethnique du pays à majorité musulmane, vivent principalement dans le nord. Les Yoroubas, deuxième groupe ethnique, en majorité chrétiens, vivent dans le sud-ouest.
- 22 fév: L'Etat de Sokoto adopte la Charia (entrée en vigueur fixée au 29 mai).
- 24 fév: Le président Olusegun Obasanjo déclare que l'application de la Charia dans les affaires criminelles "viole la Constitution".
- 28 fév: Un officier de police fait état de 65 morts dans des affrontements entre chrétiens et musulmans à Kachia (Kaduna, nord).
- 28-29 fév: Les affrontements s'étendent au sud-est: près de 450 Haoussas sont massacrés par des membres de l'ethnie Ibo à Aba (Abia, sud-est).
- 1er mars: Obasanjo qualifie les affrontements interconfessionnels qui ont fait plus de mille morts, de "la pire effusion de sang jamais survenue depuis la guerre civile" du Biafra (1967-70).
- 27 mars: Quinze morts dans des affrontements interconfessionels dans la région de Damboa (Borno, extrême nord-est). Quatre églises et deux mosquées sont incendiées.
- 16 mai: Un groupe de jeunes musulmans incendie une église dans l'Etat de Kaduna (nord).
- 21 mai: L'Association chrétienne du Nigeria (CAN) demande à la Haute cour fédérale de déclarer illégale l'entrée en vigueur de la Charia à Zamfara.

Depuis le 27 janvier, certains habitants ont été condamnés aux termes de la loi islamique. Toutefois, en avril, l'Etat de Zamfara et d'autres Etats du nord ont accepté de suspendre l'application de certaines dispositions de la Charia.
- 22-23 mai: Plus de trois cent personnes sont tuées dans des affrontements entre chrétiens et musulmans à Kaduna. Des unités de l'armée et de la police sont envoyées en renfort depuis les Etats voisins.
- 20 juin: L'Assemblée de l'Etat de Katsina (nord) vote une motion interdisant la prostitution, l'alcool et les jeux d'argent, en prévision d'une future adoption de la Charia.
- 21 juin : l'adoption de la Charia est officiellement proclamé par l'Etat de Kano lors d'une cérémonie qui a rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes.

(AFP, Lagos, 21 juin 2000)

------------
Chronologie de l‘application de la charia au Nigeria

Année 2000

27 janvier : La charia entre officiellement en vigueur dans l’Etat de Zamfara.
17 février : Un jeune homme reçoit cent coups de fouet pour relations sexuelles avant mariage. Une série de peines ont été prononcées depuis l’instauration des tribunaux islamiques.
21-22 février : Entre 2.000 et 3.000 personnes sont tuées dans des affrontements entre chrétiens et musulmans à Kaduna lors d’une manifestation de chrétiens contre la charia.
24 février : Le président Olusegun Obasanjo, un chrétien du sud, déclare que l’application de la charia dans les affaires criminelles “viole la Constitution”.
28-29 février : Les affrontements s’étendent au sud-est: près de 450 morts à Aba (Abia).
22-23 mai : Plus de 300 morts dans des affrontements entre chrétiens et musulmans à Kaduna.
15 novembre : Un Nigérian coupable d’avoir eu des relations sexuelles avec une jeune fille sans être marié, est fouetté en public et purgera un an de prison.
26 novembre : La charia entre en vigueur à Kano, plus grand Etat du nord.
22 décembre : L’Etat de Katsina interdit la mixité dans les lieux publics.

Année 2001

19 janvier : Une jeune mère célibataire, Bariya Ibrahim Magazu, jugée coupable de relations sexuelles hors mariage, reçoit 100 coups de fouet. La jeune fille a déclaré avoir été forcée à des relations sexuelles avec trois hommes.
26 avril : Le tribunal de Gusau (Zamfara) condamne deux chrétiens à un an de prison chacun pour avoir vendu de l’alcool.
7-12 septembre : Plus de 500 morts et 1.000 blessés lors d’affrontements entre chrétiens et musulmans à Jos (Plateau, centre).
12 septembre : Un homme est condamné à mort dans l’Etat de Kebbi, reconnu coupable d’actes de sodomie sur un mineur.
2 novembre : L’Etat de Kaduna instaure une version de la charia, axée sur le compromis, qui prévoit la comparution des musulmans devant les tribunaux islamiques et celle des chrétiens et animistes devant les tribunaux traditionnels.
18 décembre : L’Etat de Gombe instaure la charia pour les seuls musulmans.

Année 2002

3 janvier : Un homme est pendu dans la prison de Kaduna après avoir été condamné pour meurtre par le tribunal islamique de Katsina. Première exécution depuis l’entrée en vigueur de la charia dans cet Etat.
23 janvier : Le tribunal islamique de Sokoto relaxe Hafsatu Abubakar, poursuivie pour relations sexuelles hors mariage, à cause de la contradiction des témoignages.
23 janvier : Un homme est condamné à être amputé de la main pour vol à Sokoto. Cinquième condamnation dans cet Etat.
Février : Troisième condamnation similaire dans l’Etat de Zamfara.
21 mars : Le gouvernement fédéral a déclaré contraire à la Constitution la loi islamique, rapporte la presse.
22 mars : Un tribunal islamique de Bakori (Katsina) condamne à la mort par lapidation pour adultère Amina Lawal, après qu’elle eut avoué avoir eu un enfant alors qu’elle était divorcée.
25 mars : Safiya Husaini, condamnée en octobre 2001 à la mort par lapidation pour adultère, est acquittée pour vice de forme par la cour d’appel islamique de l’Etat de Sokoto. Son affaire avait suscité de vives protestations, notamment en Europe.
7 mai : Adama Yunusa, 19 ans, est condamnée dans l’Etat de Bauchi à recevoir cent coups de badine pour avoir eu des relations sexuelles avant le mariage.
27 juin : Un tribunal islamique condamne pour la première fois à la mort par lapidation un homme reconnu coupable d’adultère.
12 août : L’Etat de Zamfara approuve une loi interdisant aux tribunaux séculiers de juger des affaires concernant des musulmans.
19 août : La Cour d’appel de Funtua confirme la condamnation à mort d’Amina Lawal, accusée d’adultère. Un juge ordonne qu’elle soit exécutée à partir de janvier 2004, une fois qu’elle aura élevé sa fillette de huit mois.

source:
http://www.afrique-express.com/archive/OUEST/nigeria/nigeriaarticlesdivers/254chronologiedelacharia.htm

------------------

2006: Nigeria: 50 000 chrétiens assassinés depuis la charia

lire l´article:
http://www.aleloo.com/journal/index.php/2006/03/13/92-nigeria-50-000-chretiens-assassines-depuis-la-charia

------------------

2006: Somalie : la charia pour horizon ?

lire l´article:
http://www.afrik.com/article9976.html

:
- 21 jan: Le Parlement de Kano adopte un projet de loi sur l'introduction de la Charia, qui aura force de loi une fois signé par le gouverneur. :
- 27 oct: La Charia est instaurée dans l'Etat de Zamfara. Son introduction provoque une série de protestations notamment parmi les chrétiens.
- 17 nov: Près de 5.000 musulmans prennent d'assaut le tribunal d'Ilorin (centre-ouest), en signe de solidarité avec le gouverneur de l'Etat de Zamfara, attaqué en justice par un groupe militant contre l'instauration de la Charia.
- 11 déc: Deux nouveaux Etats du nord, essentiellement peuplés de musulmans, Kano et Sokoto, adoptent des mesures pour instaurer prochainement la Charia.
- 14 déc: Des sources officielles à Lagos affirment que l'Etat de Yobe (nord) a mis en place une commission d'études pour l'application de la Charia.
- 18 déc: Des militants islamistes présumés incendient 14 églises à Ilorin, à majorité musulmane, selon la presse.
- 22 déc: Des musulmans mettent le feu à quatre églises et à un hôtel d'Ilorin, à la suite de la mort d'un des leurs tué lors de troubles, selon la presse.

Commenter cet article

anonyme 15/10/2008 13:14

L'impuisance face a la montée des tensions religieuses .La charia en finalité ,cet ensemble de loi par definition exclut toute tolerance ,toute humanité ,toute reflexion d Homme pour faire de la croyance la regle absolue au mépris de tout ce qui fait notre condition d homme .C'est un boc monstrueux parceque sans trace d humanité ,sans justice et loi sans autre aspiration que la soumission ,la charia en arme contre tous ,à commencer par les croyants .
La charia morceau de choix pour ces fanatiques qui se pretendent de Dieu et qui en use et abuse . Une dictature ignoble parce que elle touche la derniere branche a laquelle beaucoup se raccroche quand il n y a plus rien a esperer pour aujourd hui.
la charia comme enfermement la condition d homme est nié au profit d'une certaine idee de la croyance .La charia comme renoncement à un aujourd hui ensemble .
La charia non pas comme reponse a un choix d homme mais en arme contre tous les Hommes .
Si Dieu il y a ,s'il est tolerance , amour et paix pour certains je compatie au refrain de qu'il est donc dur d etre aimer par des cons .
Avec infiniment de peine pour tous les croyants qui souffrent et qui sont trahit ,avec l espoir qu'ils redeviennent des Hommes en continuant à croire si besoin est mais plus en arme contre l'autre mais pour qui ils sont .