Essayer de détruire l’État juif c´est se détruire.

Publié le par mais_si

Un journaliste saoudien parle avec une rare lucidité du conflit israélo-arabe.

Un chroniqueur saoudien, dans un accés de lucidité très rare, écrit dans le quotidien arabe Al-Sharq Al-Awsat basé à Londres, que les Arabes ont perdu leur temps et beaucoup d’argent à essayer de détruire l’État juif.


Dans son article traduit en anglais par Memri, Mash’al Al-Sudairi  écrit que bien que l’occupation «juive» d’une partie de la Palestine constitue «une grande oppression» ,  les Arabes ont une habitude de s’auto-infliger des coups «par leur opposition à la re-création de l’État juif d’Israël».


«Lorsque, au début des années 1930, on nous a offert 80 % de la Palestine, alors qu’il n’était offert aux Juifs que 20 %, nous avons rejeté l’offre.


 A la fin des années 1940, on nous a offert 49 % de la Palestine, 51 % aux Juifs, et nous avons rejeté cette [offre] », écrit Al-Sudairi.


Il critique ensuite le monde arabe qui épuise toutes ses ressources sur la question de la “Palestine” et gaspille tant d’argent et de temps. Je suis certain, [et je suis prêt] à parier et même à jurer,  par Allah, si seulement 10 % de l’argent que les pays arabes ont investi dans l’armement de leurs armées au cours de cette lutte futile [contre Israël] avaient été investis dans ce qui restait de la Palestine et de son peuple, la Cisjordanie et la bande de Gaza bénéfécirait désormais d’un niveau de vie supérieur à celui de Singapour ” a t-il ajouté.


Al-Sudairi commente également l’occupation de trois îles du Golfe Persique [par l’Iran]. «Avec tous les bouleversements liés à la question palestinienne, nous avons complètement oublié que d’autres pays arabes ont été dépouillés d’une parties de leurs territoires, en plein jour, et nous n’avons jamais prononcé un mot de protestation”, a noté le chroniqueur saoudien.
 
Source Israel National News, traduction Bivouac-id.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article