Le ridicule de la proportion et de la réciprocité.

Publié le par mais_si

L´argument selon lequel, l´usage de la force doit être proportionnel, est une condamnation infondée, une guerre de réciprocité israélo-arabe, ménerait mathématiquement et inéluctablement à la perte la population israélienne, numériquement plus faible que celle des arabes.

----------------

“Usage disproportionné de la force” , vraiment ?




Dans les chancelleries européennes et même arabes,  rares sont ceux qui doutent réellement aujourd’hui que l’action Israélienne contre le Hamas soit pleinement justifiée et totalement légale.
Israël répond à l’agression d’une organisation terroriste qui commet des attentats, envoie des roquettes sur des civils, le revendique et s’en félicite.
Alors comment condamner Israël cette fois-ci ? l’Union Européenne et les pays arabes dits modérés, ne pouvant se permettre d’avoir l’air de se ranger derrière l’État juif contre les palestiniens, la rue musulmane le supporterait très mal.

Alors l’argument d’un usage de  force “disproportionnée” d’Israël est celui qui est avancé pour condamner.


La proportionnalité, selon les lois internationales des conflits armés, interdit l’usage d’un degré de force qui excède ce qui est nécessaire pour accomplir l’objectif militaire; L’objectif étant d’oter au Hamas la capacité de tirer ses roquettes.
Or ce matin, 10 jours après le début des operations, 30 Qassams du Hamas se sont abattus sur Israël, dont un est tombé sur une école maternelle heureusement vide. L’action militaire israélienne est donc loin d’être  disproportionnée, puisque l’objectif n’est même pas encore atteint.


Parlons des objetifs. Les objectifs de deux camps dans ce combat, sont aussi totalement disproportionnés : Alors que le Hamas cherche la disparition complète et l’évacuation de l’État d’Israël, Israël ne vise qu’à faire cesser les tirs de roquettes et de mortiers du Hamas sur son territoire.


De plus, Israël a lancé moins de 1000 frappes aériennes en réponse à plus de 7000 roquettes palestiniennes depuis 2005.


Par ailleurs, comment se fait-il que les gens qui réprouvent la “disproportion” ne se sont pas manifestés quand Israël a échangé des centaines de prisonniers terroristes palestiniens contre les corps de 2 de ses soldats ?


Une réponse proportionnée d’Israël aux palestiniens, consisterait à leur dire par exemple, que s’ils insistent pour que les juifs n’aient pas le droit de vivre en Cisjordanie et a Gaza, alors aucun arabe ne devrait pas non plus vivre en Israël. Serait-ce acceptable ? Alors le monde devraient peut-être reflechir avant de parler de proportion et de réciprocité.


Pour finir, si en 1941, après l’attaque de Pearl Harbor, l’Amérique s’était contentée de détruire une base navale japonaise pour répondre du tac au tac et rester dans la “proportion”, comme la communauté internationale le demande à Israël aujourd’hui, la seconde guerre mondiale ne se serait sans doute jamais terminée.


Analyse inspirée par: Looks Like Someone Finally Looked Up What “Disproportionate Force” Really Means 

source: bivouac-id

Commenter cet article