Le Hamas et l´AP s´accusent mutellement de voler de l'aide humanitaire

Publié le par mais_si

Exécutions à Gaza

Le ministre de l'Autorité palestinienne (AP) des Affaires sociales, Mahmoud Habbash, a accusé mercredi le Hamas d'avoir confisqué 63 camions d'aide humanitaire qui se rendaient au centre de l'UNRWA à Gaza.

Il a également confirmé que le Hamas avait torturé et exécuté des membres du Fatah à Gaza pendant et après l'opération "Plomb durci" : 19 Palestiniens ont été tués de sang-froid par le Hamas qui a tiré sur les jambes de 60 autres membres.


Ihab Ghissin, porte-parole du ministère Hamas de l'Intérieur, a confirmé que ces hommes avaient été arrêtés pour avoir "collaboré" avec Israël. Il a refusé de préciser s'ils étaient membres du Fatah et a nié qu'ils avaient été torturés.

Pourtant, Musa Abu Marzouk, un dirigeant du Hamas en Syrie, a bien confirmé que son mouvement avait exécuté des "collaborateurs" durant la guerre.


Il a prétendu que les membres du Fatah descendaient dans les rues pour envoyer des baisers en direction des avions de Tsahal et qu'ils distribuaient des bonbons pendant que l'aviation frappait des cibles du Hamas.


De son côté, un officiel du ministère AP de l'Economie a assuré travailler en pleine coopération avec Israël pour transférer l'aide aux Palestiniens.


Il a ajouté que depuis le cessez-le-feu, Israël avait permis à plus de 150 camions remplis de nourriture et de médicaments d'entrer dans l'enclave palestinienne par Nahal Oz au nord et Kerem Shalom au sud.


Habbash a également accusé le Hamas d'avoir intimidé les journalistes et les travailleurs humanitaires pendant l'opération militaire et de les avoir empêchés de parler sans la permission du mouvement terroriste.


La milice du Hamas aurait intercepté des convois humanitaires et confisqué de la nourriture et des médicaments pour en revendre une partie, d'après lui.


De son côté, le Hamas a accusé le gouvernement AP de voler de l'aide humanitaire destinée aux Palestiniens de la bande de Gaza.


Un porte-parole du gouvernement Hamas a affirmé que des proches du Premier ministre AP Salaam Fayad avaient vendu des produits à des marchands de Gaza qui les ont revendus sur le marché local.

source: jpost, par Khaled Abu Toameh 

Commenter cet article