Mohamed: "je suis juif et je suis fier de l’être"

Publié le par mais_si

Un marocain musulman se convertit au judaïsme
“Je suis devenu juif et j’en suis fier”


M.R a remonté les religions révélées à rebrousse poil. Né marocain musulman, ce Marrakechi de 37 ans a fait un premier transit chez les chrétiens avant de devenir juif. Il troque son prénom Mohamed pour Haïm. Un parcours strictement personnel, dit-il. Un peu trop personnel, tout de même surtout quand Haïm, le nouveau converti, parle de “terre promise”.

• Maroc Hebdo International : Un musulman qui devient juif c’est du jamais vu au presque; vous, à l’âge de 37 ans, vous avez osé le faire. Pourquoi ?
- Haîm Benchetrite : Du jamais vu au Maroc, c’est possible. Et je ne regrette pas d’être le premier spécimen. Oui, moi anciennement Mohamed comme tout le monde, j’étais musulman et maintenant je suis Haïm le juif. Vous me demandez pourquoi ? je vous réponds, c’est un choix volontaire parce que j’ai aimé cette religion.
• MHI : Quel a été votre parcours pour finalement chuter dans le judaïsme?
- Haîm Benchetrite : Pendant mon adolescence, j’avais envie de savoir davantage sur les différentes religions qui m’entouraient, vu que j’avais pleins de copains et de voisins de différentes croyances. Alors, je me suis rendu dans une mosquée pour la première fois et pour vous faire une confidence, elle a été la dernière. Je m’en souviens bien comme si c’était hier, car j’y suis allé en pleine chaleur marrakchi en short et T-shirt, boucle d’oreille et une queue de cheval, ce qui n’a pas été apprécié par certains sieurs qui étaient assis contre un mur en train de lire le Coran.
J’ai été chassé de là-bas, avec les jurons qui fusaient de partout. Et là, je parle encore des années 70 quand il n’y avait pas encore de mouvement islamiste dans son ampleur actuelle. J’avais des copains qui écoutaient en cachette un certain orateur religieux égyptien qui se nommait “Kichk" et moi je trouvais bizarre ce qu’il disait. La plus part de ses propos étaient beaucoup plus politique que religieux, ce qui n’était pas à mon goût. Après cet événement, je suis allé à l’église de Marrakech où j’ai été accueilli par un prêtre qui répondait à mes questions à tel point que j’ai fait un exposé au collège sur le Christianisme ce qui m’a valu une exclusion de 3 jours. C’est là que mes mésaventures religieuses se sont arrêtées au Maroc, et ce n’est que lorsque je l’ai quitté que j’ai commencé à lire, à chercher à avoir envie de m’identifier à quelque chose.
• MHI : Avant de devenir juif, vous vous êtes donc d’abord converti au christianisme ?
- Haîm Benchetrite : Oui, je suis devenu chrétien mais pas pour longtemps. Je m’explique. Avant de m’installer aux USA, j’ai beaucoup voyagé, pas pour résider quelque part, car j’avais et j’ai toujours envie de vivre au Maroc, mais seulement, je voulais moi aussi porter un sac à dos et découvrir le monde. C’est justement lors de mes voyages que j’ai pu connaître autre chose que ce que je voyais pendant mon enfance. Alors j’ai pu côtoyer des gens de différentes nationalités, de races, de religions et c’est alors que l’envie de me retrouver m’a hanté.
En Italie, j’ai pu me convertir au catholicisme, mais je n’étais pas tout à fait convaincu, car je voulais toujours m’identifier au Maroc et le catholicisme pour moi étais très loin de mes convictions et de mon éducation d’enfance. Quelques années plus tard, lors d’un séjour en Israël et ma rencontre avec des Juifs Séfarades du Maroc, j’ai pu découvrir un autre Maroc, plus prospère et plus serein, et c’est justement pour cette raison que je me suis convertit au judaïsme, il y a quelques années de cela. La vie en communauté, le partage, la foi et l’esprit critique de ce peuple choisi par Dieu qui m’a fait découvrir un côté de moi-même que j’ignorais jusqu’à lors.
• MHI : Cette volonté de passer de l’Islam au christianisme puis au judaïsme, vous a-t-elle inspirée par votre milieu familiale, ou est-ce simplement une évasion calculée ?
- Haîm Benchetrite : Ma famille ressemble à n’importe quelle famille marocaine, j’avais des parents fonctionnaires et je suis l’aîné d’une famille de deux enfants. Je suis né d’une mère fassie et d’un père de la région de Tafilalet. On n’a jamais eu d’éducation religieuse à la maison et je n’ai pu apprendre que ma mère était pratiquante musulmane que lors d’un séjour chez moi aux USA, il y a quelques années de cela. Mon père par contre n’est devenu musulman pratiquant qu’après sa retraite. Donc, je peux dire que la religion n’a jamais été un sujet de débat à la maison. Encore une fois, il s’agit d’un choix strictement personnel.
• MHI : Etes-vous aujourd'hui réellement adopté par les juifs et intégré dans le judaïsme car nul ne devient pas juif qui veut, à fortiori lorsqu’on est né musulman de père et de mère ?
- Haîm Benchetrite : Pour le moment, j’habite dans une petite ville loin d’une synagogue, mais dès que j’ai la possibilité de m’y rendre, je le fais pour exercer ma foi en bonne et dû forme. Je célèbre le shabbat chez moi, et bien sûr que je ne mange que casher, ce qui n’est pas difficile à trouver dans les super marchés du coin. Et chaque fois que je rencontre un co-religieux on pratique notre foi chez l’un d’entre nous.
Quand à mon intégration, elle n’est pas encore avalisée par le rabbinat d’Israel, mais cela ne saurait tarder. Je n’ai eu malheureusement pas la chance de me rendre à la terre promise depuis presque 20 ans, mais je rêve de m’y rendre dès que possible. Vu la situation actuelle au Moyen-Orient, je préfère attendre encore un peu et j’espère bien réaliser ce rêve un jour. J’étais sur le point d’y retourner avant l’assassinat d’Itsac Rabin, mais après cette tragédie, j’attends
encore.
• MHI : Et si un jour le judaïsme ne vous convienne plus, iriez-vous au bouddhisme, à l’animisme … ou bien, tout bonnement, reviendrez-vous à l’Islam, votre religion d’origine ?
- Haîm Benchetrite : Pour le moment, je suis juif et je suis fier de l’être ; alors je ne vois pas pourquoi je dois renoncer à quelque chose qui me tient à cœur. Autrement dit, j’ai pris un aller-simple.
• MHI : Etes-vous vraiment bien dans votre peau et dans votre tête ?
- Haîm Benchetrite : Je me sens à merveille et j’espère que mon expérience ne soit pas unique , car Dieu a plusieurs noms, mais il est toujours unique. Shalom Salam !

Propos recueillis par Taïeb Chadi

source: http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_549/html_549/jesuis.html

Commenter cet article

xxx 25/02/2009 14:29

et c est comme ca a etait cree le peuple juif...des conversions par ci par la la preuve les juifs d afrique du nord et d europe de l est sont TRES differrent chercher l erreur

Moshé 20/02/2009 15:24

Vas donc te faire foutre sale con tu ne seras jamais un juif pour moi espèce de merde de musulman raciste