Israël, "un Peuple élu" "pour un Monde meilleur"

Publié le par mais_si

Des étudiants et stagiaires d’Afrique et d’Asie en Israël



Dès 1950, l’Etat d’Israël lança des initiatives isolées de coopération technique avec la Birmanie et le Ghana. Cette action se développa très vite à l’échelle internationale. Par centaines, des experts israéliens apportaient à d’autres nations en voie de développement la compétence qu’ils avaient acquise au cours de leurs premières années d’existence de pionniers : chercheurs, médecins, techniciens, ingénieurs, agronomes, spécialistes des problèmes d’irrigation furent mobilisés. Au début, de petites équipes d’experts étaient envoyées dans les pays en voie de développement. Puis, dans les années 1957 à 1966, près de 9000 hommes et femmes venus de quelques 80 pays, furent formés en Israël même. Le but de ces opérations était de participer au développement du Tiers Monde.


Aujourd’hui ce plan d’aide se poursuit. En voici quelques exemples.


1) Dans le domaine médical


Chaque année, depuis 33 ans, 24 jeunes médecins de pays pauvres sont pris en charge en Israël pour une formation universitaire dans une spécialisation. Pendant une année, ils étudieront différentes matières, étant logés gratuitement et recevant un peu d’argent qu’ils envoient à leur famille. Ils ne payent que leur voyage. Ils ont l’occasion pendant cette année de visiter le pays, de participer aux fêtes…

En septembre 2008, à la remise des diplômes à l’hôpital de Hadassa, Il y avait des étudiants venant d’Amérique du sud et d’Afrique ( Ethiopie, Nigéria, Ghana, Ouganda,Kenya) de l’Inde, de Russie, de Moldavie, du Vietnam, de Mongolie, de Turquie, de Myanmar, d’ Azerbadjan et enfin trois étudiants d’USA payant leurs études. Le « Legacy Heritage Fund » ainsi que d’autres organismes juifs américains soutiennent ce projet.


2) Dans le domaine agricole


a) Vietnam - Depuis 4 ans, les autorités israéliennes coopèrent avec le ministère vietnamien de l’Agriculture et du Développement rural en faisant venir, pour une période de 11 mois, des stagiaires. Ils doivent avoir entre 20 et 32 ans, avoir déjà travaillé dans l’agriculture, et posséder un bon niveau d’étude. Au programme, des cours universitaires, une formation agricole et un stage dans un centre d’exploitation agricole moderne : un jour d’étude théorique et cinq de pratique dans l’un de ces centres. Les stagiaires sont rémunérés pour leur travail. Ils sont logés, ont une assurance médicale et des jours de vacances. Jusqu’à la fin de l’année 2008, trois cents Vietnamiens ont pu profiter de ce stage. Cette formation est organisée par RNDAC (Ramat Neguev Desert Agro Research Center) avec la collaboration de SCPAC (Comité directeur pour les programmes agricoles de coopération et de formation).


b) Birmanie, ou Myanmar - 134 stagiaires sont venus en octobre 2008 de Birmanie étudier l’agriculture, l’élevage, la pêche et l’irrigation pour une période de 11 mois. Ces stages sont organisés par le gouvernement de Myanmar en collaboration avec le Grand Centre International de l’Agriculture (GICA) et le Centre International Arava pour la formation agricole (AICAT) en Israël. Les stagiaires travaillent avec les agriculteurs du pays dans le sud, la Arava, et dans les régions centrales, Granot. Le programme comprend une formation théorique et pratique, en particulier dans les domaines de l’irrigation, de la lutte contre les parasites, de la récolte, de l’élevage et du marketing. L’ambassadeur d’Israël au Maynmar, Yaron Mayer, a pu rencontrer ces stagiaires avant leur départ lors d’une réunion de préparation gouvernementale. C’est en 1994 qu’ont été envoyés en Israël les premiers candidats. Depuis lors, 1200 stagiaires ont participé à ce programme israélien.

source: un-echo-israel

Commenter cet article