"Une position qui va m´attirer des ennuis avec les démagogues arabes"

Publié le par mais_si

« Le temps est venu pour les Arabes de faire la paix avec Israël » Par Hashem Saleh :

Le quotidien londonien Al-Sharq Al-Awsat a  publié le 20 février 2009 un article du philosophe syrien progressiste Hashem Saleh, résidant à Paris, intitulé “Vers la conciliation entre Arabes et Juifs”. Saleh écrit que le temps est venu pour les Arabes de faire la paix avec Israël et de s´intéresser au développement de leurs propres pays.
Extraits

 

 

 

“Je veux que la Guerre de Gaza soit la dernière guerre     

  

 

 “Ce titre surprenant sera cause de tumulte. Les gens diront : “Le sang [versé] à Gaza n´a même pas eu le temps de sécher qu´il appelle à la défaite et à la conciliation avec l´ennemi !” Toutefois, après avoir réfléchi à la situation et longtemps tergiversé, je suis décidé à défendre mon opinion.

 

Je dois dire que je suis moi-même surpris de mes conclusions. Je ne m´attendais pas à arriver à une telle conclusion après m´être penché, pendant des années, sur tous les aspects du dilemme. J´ai passé des heures enfermé à lire ce qui a été écrit sur ce conflit infernal, avant d´en arriver à ma position [actuelle].

 

Vu la situation, je suis convaincu qu´il serait absurde et inutile de poursuivre ce conflit, en ce qu´il entrave notre restauration et notre liberté. Il est devenu un poids inutile. Il est une perte totale de temps, d´argent et de vies humaines.

 

Je veux que la Guerre de Gaza soit la dernière guerre. Démarrons une ère nouvelle dans la région, en utilisant toute l´énergie gaspillée et les occasions manquées à la construction et au développement plutôt qu´à la destruction et la désolation. Investissons dans la construction d´écoles, d´universités, d´hôpitaux et de terrains de jeux.”

 

 “Libérons d´abord la pensée arabe et la libération de la Palestine suivra naturellement.” 

“Afin que l´entreprise arabe se mette réellement en marche, nous devons cesser de la reporter indéfiniment sous prétexte de libérer Palestine. Libérons d´abord la pensée arabe et la libération de la Palestine suivra naturellement.

 

Je dois dire que la lecture du dernier ouvrage du penseur palestinien Sari Nusseibeh, dernièrement publié en anglais et en français sous le titre Il était un pays - une vie en Palestine (1), a joué pour moi le rôle de révélateur final, C´est le livre qui m´a poussé à adopter ma position actuelle, position qui va inévitablement m´attirer des ennuis et des querelles avec les démagogues arabes qui remplissent les émissions télévisées et les journaux de leurs cris et aboiements (…)”

 

“Nous suivons un chemin complètement différent en poursuivant le bras de fer avec les Juifs, brisant nos propres crânes avec les leurs sans atteindre le moindre objectif. [Les Juifs] ont une histoire à part, longue et gorgée de souffrances. Essayons une autre façon de gérer ce conflit, au lieu de persévérer dans cette même voie usée et pitoyable.

 

Assez de guerres et d´affrontements inutiles ! Nous avons subi assez de guerres et en sommes las (..)D´abord il nous faut  une  victoire sur nous-mêmes, par la réalisation de l´entreprise culturelle arabe et l´acquisition de connaissances et d´un [savoir-faire] technologique.

 

Regardez la Chine et ce qu´elle a accompli. Ne pensez-vous pas que les Chinois aimeraient se venger de l´Occident, qui humilie  la Chine depuis l´époque des guerres de l´opium anglo-chinoises du XIXème siècle ? Bien que les Britanniques aient autrefois humilié les Chinois chez eux, les Chinois d´aujourd´hui ne sacrifient pas leurs vies pour les provoquer ; ils attendent de mener à bien leur entreprise économique, technologique et culturelle pour s´opposer à l´Amérique et se venger du Japon. Ils n´agissent pas sans avoir préparé le terrain, car c´est une nécessité.

 

Telle est la manière logique de procéder. Mais c´est un raisonnement politique que les fondamentalistes et la mentalité mystique ne sont malheureusement pas en mesure de comprendre. Cette mentalité a causé notre destruction deux fois en deux ans : une fois face au Hezbollah et l´autre fois face au Hamas.”

 

“L´avenir appartient aux gens bien intentionnés et aux esprits éclairés des deux côtés – palestiniens et israéliens, arabes et juifs” 

“A quoi bon toutes ces guerres qui n´apportent aucun changement ? Malheureusement, elles provoquent de gros dégâts. Elles détruisent nos infrastructures, nous propulsent des dizaines d´années en arrière et plongent nos familles, femmes et enfants dans la douleur et la souffrance, nous ramenant à la case départ, si départ il y a…

 

L´avenir n´appartient ni au Hamas, ni à Zawahiri et Ben Laden, ni encore à l´extrême droite israélienne, qui a perdu la tête. Il appartient aux gens bien intentionnés et aux esprits éclairés des deux côtés – palestiniens et israéliens, arabes et juifs. Ces derniers sont nombreux, bien qu´ils soient combattus et gardent en conséquence le silence.”

 

Extraits : Al-Sharq Al-Awsat (Londres), le 20 février 2009 

(1) Sari Nusseibeh et Anthony David « Il était un pays - une vie en Palestine »  JC Lattès, 2008. 

source: arabespourisrael

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article