Le Hamas veut avoir le droit de désigner le futur 1er ministre

Publié le par mais_si

Le Hamas veut nommer le prochain Premier ministre palestinien

LE CAIRE (Reuters) - Le Hamas veut avoir le droit de désigner le prochain Premier ministre palestinien et réclame la majorité des sièges au sein d'un éventuel gouvernement d'union avec le Fatah de Mahmoud Abbas, président de l'Autorité autonome.

Ces exigences, formulées au lendemain de la reprise des négociations interpalestiniennes du Caire, semblent inacceptables pour les puissances occidentales, hostiles à tout dialogue avec le mouvement islamiste tant qu'il refusera de reconnaître le droit à l'existence d'Israël et de renoncer à la violence.

Pour Mouchir al Masri, membre de la direction du Hamas, le prochain exécutif palestinien doit être formé sur la base des élections législatives de janvier 2006, que son mouvement a remportées haut la main.

Mahmoud Abbas souhaite que le gouvernement d'union appelé à superviser la reconstruction de la bande de Gaza, dévasté par l'offensive israélienne menée du 27 décembre au 18 janvier, et à préparer de nouvelles élections législatives et présidentielle, soit formé de techniciens sans étiquette.

Le Hamas s'est en outre opposé mercredi à la nomination de l'actuel Premier ministre Salam Fayyad à la tête de ce gouvernement d'union.

Fayyad, qui a dit son intention de démissionner avant la fin du mois, a pris ses fonctions après qu'Abbas a limogé son prédécesseur Ismaïl Haniyeh, membre du mouvement islamiste, lorsque celui-ci s'est emparé de la bande de Gaza, en juin 2007.

"Nous n'accepterons jamais Fayyad non seulement parce qu'il a commis des crimes contre le peuple palestinien et la résistance en Cisjordanie, mais parce que le Fatah et Abbas ne peuvent légalement nommer" le Premier ministre, dit un conseiller d'Haniyeh dans un communiqué diffusé sur internet.

Will Rasmussen, avec Nidal al Moughrabi à Gaza, version française Jean-Philippe Lefief

Commenter cet article